21 novembre 2012

Promenade avec l'Amour et la Mort (A Walk with Love and Death) (1969) de John Huston

Si vous avez envie d'ouïr de petits airs de flutiau, de voir gentes dames d'un baiser jouir et manants devant chevaliers fuir, ce film est pour vous. Si en plus vous êtes prêt à passer quatre-vingt-dix minutes avec un héros moulé dans de gros collants Phildar, vous risquez de ne pas être déçu du voyage. Par contre, si vous êtes adeptes de kung-fu ou de Bruce Willis, oui, là, il vaudra sans doute mieux passer votre chemin... On connaît l'étrange attirance du gars Huston pour la thématique de la mort (les premières minutes d'Under the... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2012

San Pietro (1945) de John Huston

Un doc sur l’une des batailles les plus ardues causant la mort de plus de mille soldats ricains partis à l’assaut des montagnes entourant ce petit village qui finira forcément en ruines. Ca crapahute vaillamment baïonnette au bout du fusil, grenade à la main  et ça se prend rafales de mitraillettes sur rafales de mitraillette dans la tête. Une balle ricoche juste au-dessus de notre canap’, on tourne la tête sur notre droite en même temps que le caméraman pour apercevoir un de nos amis, avec qui on venait juste de finir l’apéro,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2012

In this our Life (1942) de John Huston

Ah ben oui, tiens, j’enchaîne deux Huston, po vraiment fait exprès… Le John est encore au tout début de sa filmo et nous livre déjà une histoire de famille pas piquée des hannetons : la garce Bette Davis devait se marier avec George Brent mais se fait la belle avec Dennis Morgan, le mari de sa sœur (Olivia de Haviland) ; Olivia et George se retrouvent sur les roses et finissent, bon gré mal gré, dans les bras l’un de l’autre… Pendant ce temps-là, la Bette rend tellement dingue le Peter qu’il se suicide… Bette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2012

Let there be Light (1946) de John Huston

Interdit pendant 30 ans (officiellement pour ne pas porter préjudice aux « participants » de ce doc, officieusement pour ne pas effaroucher toute bonne nouvelle recrue à l’armée…), ce doc du père Huston s’intéresse aux gaziers atteints de divers troubles psychologiques à leur retour de la guerre. Point de gueules cassées donc, mais plutôt de bons petits gars au regard hagard qui ont la tremblote, souffrent d’amnésie, sursautent au moindre bruit et j’en passe…  S’il est clair que la plupart de ces troubles ne vont pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2012

Le Dernier de la Liste (The List of Adrian Messenger) (1963) de John Huston

John Huston se lance de la petite intrigue d'investigation avec tueur en série qui a établi une liste à la Kill Bill, ancien membre du contre-espionnage anglais associé à un français (Jacques Roux !) à sa poursuite, nobles anglais qui s'adonnent à la chasse à courre (symbole obligé de la poursuite) et caméos de luxe (saurez-vous découvrir qui se cache derrière ces visages honteusement maquillés : en vrac, Mitchum, Curtis, Sinatra, Douglas, Lancaster ?). Douglas, qui cherche dans un premier temps à cacher des traces d'un passé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2011

Quand la Ville dort (The Asphalt Jungle) de John Huston - 1950

  Du bon gros vieux classique noir, c'est clair. The Asphalt Jungle fait partie de la mythologie du genre, réputation on ne peut plus méritée, puisqu’on a là la crème de la crème des motifs qui ont fait la gloire des film de casse : trahisons, codes du milieu, petites pépées, cogneurs, lieux interlopes et couilles en acier, on est bien dans le moule originel. C'est donc autour d'un cambriolage que tourne le scénario, vol organisé par un vieux de la vieille, qui réunit autour de lui une fine équipe : le perceur de coffres, le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2011

Les Désaxés (The Misfits) (1961) de John Huston

"Nothing can live unless something dies." J'aurai toujours une immense tendresse pour ce film mythique, miraculeux, euh, drôle. Parce que même si ce film est hanté d'une certaine façon par la mort (pas seulement dans le destin du couple Gable/Monroe (a posteriori, trop facile) mais surtout au niveau des nombreux dialogues qui y font référence ("We're all dying, aren't we ? We're not teaching each other what we really  know, are we ?")), il possède aussi quelques magnifiques instants de grâce teintés bien... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 décembre 2009

Plus Fort que le Diable (Beat the Devil) de John Huston - 1953

Un Huston boudé par la critique et le public, ce qui prouve que parfois la critique et le public sont sensés... On ne sait pas trop ce que le John a voulu réaliser avec Beat the Devil : à cheval entre film noir, comédie et polar, il valse sans cesse entre tous les styles sans en trouver aucun, livrant au bout du compte un film étrangement mort malgré le générique impressionnant. La fine fleur des acteurs mythiques (Boggart, Lolobrigida, Jennifer Jones, Peter Lorre), Capote à l'écriture, un noir et blanc purement hollywoodien réhaussé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2009

Gens de Dublin (The Dead) (1987) de John Huston

C'est clair qu'avec Huston aux commandes, il est difficile d'être déçu par cette adaptation de la nouvelle de Joyce. Une immense fidélité au texte, souvent à la virgule près, et surtout un don pour mettre en image la fabuleuse fluidité du texte de l'Irlandais. Toute la partie dans la résidence des deux soeurs jouit d'une mise en scène millimétrée à tel point que les personnages défilent sur l'écran les uns après les autres sans qu'on n'ait jamais l'impression de sentir le moindre mouvement de caméra... (Et pourtant, elle est là,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2009

Le Malin (Wise Blood) (1979) de John Huston

J'avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans le périple de cet ancien vétéran de la guerre qui après avoir en quelque sorte "joué au vrai-faux (ou faux-vrai?) prêcheur" (son église, celle de l'Eglise sans Jésus (hum) ne reconnaît point le sens du péché) semble finir par se prendre à son propre jeu en se mutilant, comme pour expier ses péchés... Brad Dourif campe avec un certain brio ce type complètement azimuté qui va croiser la route d'une petite poignée de personnages plus starbés les uns que les autres : un jeune... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]