06 mai 2006

Courts-Métrages 1958 d'Alfred Hitchcock

1958 fut une grande année pour les longs-métrages de Bouddha, puisque Vertigo en est issu. Par contre, pour les courts-métrages, c'est assez moyen... Lamb to the Slaughter a très peu d'intérêt. Le film ne repose que sur une seule idée, assez mince par ailleurs : Barbara Bel Geddes (Quoi, la fille de Dallas ? Non, celle de Vertigo) assassine son mari avec une épaule d'agneau congelée, ben oui. Le principe est que les flics n'arrivent pas à trouver l'arme du crime, puisqu'ils sont en train de la manger. Bon, sympa, mais fait-ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 avril 2006

Vertigo d'Alfred Hitchcock - 1958

Il paraît que le cinéma est moins important que la vie. C'est sûrement vrai. Mais dans le cas de Vertigo, on est bien obligé de reconnaître que la vie serait plus belle si elle était filmée par Hitchcock. Que dire qui n'ait pas encore été dit ? C'est le plus beau film de l'histoire du cinéma, le film parfait. Je défie quiconque de trouver le moindre défaut à cette histoire d'amour fou, à ce condensé de Cinéma, à ce modèle de sensibilité et d'intelligence. J'ai beau l'avoir vu et revu, j'y trouve à chaque fois une beauté qui me... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 avril 2006

Courts-Métrages 1957 d'Alfred Hitchcock

Par bien des côtés, One more Mile to go annonce Psycho : mêmes plans sur un conducteur de voiture, et sur le flic qui l’arrête, même méticulosité pour décrire « l’après-meurtre » (comment nettoyer ? quel sac choisir ? comment le cadavre va-t-il couler ? et autres questions sympathiques auxquelles on ne pense pas toujours), et puis surtout même goût pour le silence. Le film commence par 10 bonnes minutes de silence, et sur 22 minutes, c’est pas rien. Moment audacieux malheureusement gâché par une musique impossible. C’est astucieux et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2006

Courts-Métrages 1956 d'Alfred Hitchcock

Comme toujours, Bouddha profite de ces petites fantaisies que sont les Hitchcock presents pour expérimenter des bidules. A commencer par le savoureux Back for Christmas : pendant toute la première partie du film, un homme (John Williams, toujours excellent, ici en contre-emploi d’homme renfermé, transparent) projette de tuer sa femme. Bouddha ne le lâche pas d’une semelle, le filmant sans coupe ou presque, y compris dans ses moments de « vacance » où apparaît en plein sa condition d’homme sans qualité ni caractère. Plutôt que de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mars 2006

Courts-Métrages 1955 d'Alfred Hitchcock

On a dit qu'on verrait TOUT Hitchcock dans l'ordre. Ce qui est dit devant être fait, visionnons un peu ces courts-métrages réalisés par le maître dans le cadre des Hitchcock Presents. Année par année, sinon c'est pas d'jeu. En 1955 donc, il nous pond 3 courts métrages, et qui sont de la meilleure eau. Me voilà réconcilié avec Bouddha : après le catastrophique To Catch a Thief, c'est un vrai plaisir de retrouver son esprit macabre et inventif. Revenge est un scénario au petit poil. En plus, il est très bien joué et parfaitement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2006

Le Chant du Danube (Waltzes from Vienna) d'Alfred Hitchcock - 1933

Quoiqu'en dise le père Alfred Hitchcock dans la Bible (le Hitchcock-Truffaut), Waltzes from Vienna n'est pas du tout son plus mauvais film. Qu'il se fasse projeter Juno and the Paycock, The Farmer's Wife ou The Skin Game sur les murs de son caveau pour s'en convaincre. Non non: il y a là-dedans 2 ou 3 minuscules idées plutôt sympathiques, et qui ressemblent bien à du Hitch : un montage parallèle (cf Strangers on a train) très joli sur une scène musicale rondement menée, des gags purement hitchcockiens c'est-à-dire poétiques (un gars... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]