24 septembre 2008

Mr. & Mrs Smith (1941) d'Alfred Hitchcock

Terrible de voir à quel point dans cette comédie  (il avait la gastro le père Hitch?) tout est planté. On a beau finalement avoir la même idée classique d'un couple séparé qui finit par se retrouver, tout tombe à plat, ne passe jamais la (Lom)barre. Uni pendant trois ans - une union jalonnée de disputes d'anthologie -, le couple Smith apprend qu'ils ne sont pas  légalement mariés (un truc de procédure et d'Etat américain, cherchez pas). Si l'homme s'en amuse le temps d'une soirée, sa femme, ou plutôt son ex-femme, n'a pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 août 2008

Le Masque de Cuir (The Ring) (1927) d'Alfred Hitchcock

Plus à voir avec Rocky qu'avec Nakata ou Gollum, cette version cinématographique dédiée à la boxe signée du jeune Hitch reste méchamment prévisible malgré un rythme soutenu et une grande économie de cartons (à noter qu'un carton allemand se glisse sur une image en plein film... bizarre): un paquet de scènes inutiles, comme les 10 minutes avant le combat final, qui viennent plomber l'ensemble. Quatre coins du ring mais bis repetita, toujours une relation triangulaire, une femme un poil opportuniste entre deux hommes: comme ils sont... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2008

Chantage (Blackmail) (1929) d'Alfred Hitchcock

Premier film parlant de l'histoire du cinéma anglais et le Hitch de se permettre 8 premières minutes -l'arrestation d'un homme- sans dialogue. Les images, mais oui, les images avant tout. Encore une femme blonde entre deux hommes, sauf que cette fois-ci, c'est elle la meurtrière - légitime défense, peut-on arguer. Alice n'aurait jamais dû faire confiance à cet artiste peintre : à partir du moment où dans un film le gars vous dit "You trust me ?", il faut répondre "No", c'est un petit truc que j'ai appris pour éviter les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 mai 2008

La Taverne de la Jamaïque (Jamaica Inn) d'Alfred Hitchcock - 1939

Pas très passionnante, cette incursion de Bouddha dans le film d'aventures en costumes. Pour ce dernier opus britannique, on sent le compère empêtré dans ses problèmes de scénario, un peu gêné par le jeu outrancier de Laughton (en roue libre, et pourtant assez génial), et décontenancé devant le peu de matière pour s'exprimer... Jamaica Inn, du coup, est un de ses films les moins personnels, les moins stylisés, se contentant de remplir (certes brillamment) son cahier des charges. Hitch n'est pas fait pour le film à la Stevenson,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mai 2008

Une Femme disparaît (The Lady Vanishes) (1938) d'Alfred Hitchcock

The Lady Vanishes est une grande réussite de bout en bout et on est prêt à pardonner à Hitch le premier plan sur la maquette de la petite gare ferroviaire dans les montagnes - d'autant que les mouvements de deux des trois figurines sur le quai de la gare sont finalement assez poilants. Le rythme est aussi enivrant que l'air pur des montagnes et on retrouve une multiplicité de scènes et de thèmes typiques de Bouddha. La nouvelle copie de la version Criterion est au diapason de cette oeuvre. On ne sait par où commencer : la première... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 avril 2008

A l'Est de Shanghai (Rich and Strange) d'Alfred Hitchcock - 1931

Peut-être pas le plus virtuose des Hitch, mais assurément l'un des plus intéressants pour comprendre "l'âme" du sieur, Rich and Strange est un film troublant et parfait. On y découvre un Hitch étrangement grimaçant sous le masque du divertissement, dans une sorte de confession assez ravageuse sur sa vision du couple et de la petite bourgeoisie dont il fait partie. Le film raconte la trajectoire d'un couple tout ce qu'il y a d'ordinaire : lui, petit employé de bureau dépassé par le métro-boulot-dodo ; elle, gentille... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2008

Junon et le Paon (Juno and the Paycock) d'Alfred Hitchcock - 1929

Eh bien voilà, on fait une "odyssée hitchcockienne", c'est-à-dire qu'on décide de tout voir, et on tombe forcément un jour ou l'autre sur le pire film du sieur. Juno and the Paycock est très proche de la nullité totale, je le dis les larmes aux yeux. Hitch décide (on dirait bien qu'on a décidé pour lui) de filmer une pièce datée de Sean O'Casey, qui raconte l'ascension sociale puis le redescente d'une famille irlandaise pauvre, sur fond de guerre civile et de trahisons amoureuses. Bon. Après tout, Bouddha a su parfois adapter du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 février 2008

Les Cheveux d'Or (The Lodger) d'Alfred Hitchcock - 1927

Hitchcock préfère (assassiner) les blondes. Bon je ne suis pas au niveau de mon co-blogueur pour le Bouddha mais je vais jouer les amateurs. Cette histoire du locataire d'au-dessus -mais pas des soupçons- fourmille de petites trouvailles muettes assez jouissives. Premiers plans: une femme qui crie, deux policiers, un témoin, la foule des badauds, des journalistes, un meurtre mis sous presse: le film est lancé. Dans une même pièce, Daisy, une jeune fille blonde, Joe, son amant policier, les parents de notre blonde -image d'un petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2008

Aventure Malgache d'Alfred Hitchcock - 1944

Bouddha semble bien s'être absenté un peu pendant l'écriture et le tournage d'Aventure Malgache : c'est très pauvre, et seul le fan invétéré que je suis tente de s'accrocher à quelques éléments intéressants pour justifier le culte. C'est un film de commande, et un film de propagande, on ne peut donc pas lui demander beaucoup plus que de faire son métier, mais tout de même. Au niveau de la propagande pure, les commanditaires ont d'ailleurs dû y trouver à redire : certes, Hitch exalte le courage des Résistants, tout en noblesse... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2007

Downhill d'Alfred Hitchcock - 1927

La Chute selon Hitchcock, l'éternelle aventure d'un homme faussement accusé (ah ces sacrés bonnes femmes) et qui va aller de Charybde en Scylla. Nommé Capitaine dans son College, le Berwick a tous les honneurs. Seulemement pour ne pas avoir voulu embrasser une fille facile, il va tomber lourdement de son piédestal. Cette dernière, qui drague en plus son copain, le dénonce auprès du principal : il lui aurait fait des avances et ça en 1927 c'est po politiquement correct. Ejecté du collège, renié par son père, notre gars devient... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]