08 octobre 2022

Au Coeur des Volcans - Requiem pour Katia et Maurice Krafft (The Fire Within) (2022) de Werner Herzog

Après Into the Inferno, l'ami Herzog rend hommage à deux vulcanologues français émérites, les époux Krafft, morts sur le champ d'honneur au Japon. On est toujours content de voir le réalisateur s'intéresser à ce genre de personnalités de l'extrême animées par le même feu que celui qui bout au sein d'un volcan, par exemple (oui, je suis fatigué en ce moment, j'aime la facilité). Le doc commence d'ailleurs avec des images des époux Krafft sur le lieu du futur drame. Maurice est guère impressionné par la petite coulée pyroclastique (je... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2022

L'Enigme de Kaspar Hauser (Jeder für sich und Gott gegen alle) (1974) de Werner Herzog

Pendant de l'enfant sauvage, Kaspar Hauser n'a finalement avec ce dernier que très peu de points communs (ah ?), notre type ayant bien passé 25-30 ans entre quatre murs sans avoir vu un arbre, n'ayant rien d'un enfant (ouais c'est un adulte quoi) et n'étant absolument pas sauvage : il passe tout le film dans un état catatonique, comme un type qui aurait regardé TF1 pendant 3 jours d'affilée ; faut dire qu'Herzog aime les challenges et l'acteur principal (un certain Bruno S.) était lui-même un enfant battu qui apparemment partait... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 mai 2022

The Killers : Unstaged (2012) de Werner Herzog

Eh oui, les odyssées nous mènent parfois à faire un peu n'importe quoi, la preuve avec cette chronique sur un concert... Mais un concert, attention, filmé par Herzog, lui l'habitué des mises en scènes... d'opéra et des grands malades. Heureusement, j'ai toujours aimé The Killers, du coup la punition est moindre... Bon, Herzog tente d'imprimer sa petite marque en ouverture en montrant le chanteur faisant visiter cette magnifique salle de concert (Le Paradise Theater de New-York), ancienne salle de cinoche ultra vintage, à son animal... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2020

Boules de Feu : depuis la Nuit des Temps (Fireball : Visitors from darker Worlds) (2020) de Werner Herzog & Clive Oppenheimer

(De) toujours plus loin, (de) toujours plus haut, Herzog nous livre un doc sur les comètes avec, à ses côtés, un grand spécialiste de la chose, Clive O. Les météorites, leur structure, leur texture, leur compositure, ces trous qu'elles laissèrent sur terre, ces futurs cartons qu'elles risquent de faire... Oui, on en apprend des choses sur ces morceaux de cailloux qui nous menacent ou sur ces poussières d'étoiles qui se déversent quotidiennement sur nous (deux bennes de camions, tu imagines ?) sans qu'on s'en rende compte (ben non,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2020

Family Romance, LLC (2020) de Werner Herzog

Une petite exclu Herzog, ça peut pas faire de mal en ces temps de vaches maigres. L'idée de départ est certes relativement cocasse en soi : une petite entreprise nippone propose un service pas courant pour ses clients ; vous pouvez en effet louer à la journée un père, un ami, un photographe, un type de la loterie... Histoire de faire semblant d'être aimé, d'être choyé ou de se mettre en scène dans une situation à fort potentiel émotif (vous venez un jour chez moi pour m'annoncer que j'ai gagné à la loterie ! Vous me filez cinq-six... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Nomad : In the Footsteps of Bruce Chatwin (2019) de Werner Herzog

Festival Herzog cette semaine sur Shangols et un Shang proche de l'orgasme cinématographique (même si on reste ici dans le documentaire télé, de bonne qualité certes, mais sans atteindre les chefs-d’œuvre du sieur). Il y a tout de même dans ce doc, en huit chapitres, sur le voyageur et écrivain Chatwin beaucoup d'éléments qui font écho à l'œuvre même de Herzog. Qu'il s'agisse de cette thématique fondamentale (et sujet éternel de polémique entre Shang, de mauvaise foi, et Gols, de mauvaise foi) d’embellir la réalité pour la rendre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2019

Meeting Gorbachev (2019) de Werner Herzog & André Singer

Dis donc, c'est moi ou Gorbatchev et Wałęsa ils ont pris lourd ? Après ces quelques constations d'ordre philosophique, avouons notre plaisir de retrouver l'ami Werner en intervieweur et en narrateur ; on sent que le cinéaste allemand se fait plaisir en allant discuter avec un homme pour lequel il a le plus grand respect (la réunification de l'Allemagne, tout de même, il a joué son rôle, le Gorbi, pour que tout se passe le plus pacifiquement possible...) ; on revient à la fois sur cette dense page d'Histoire de la fin des années 80... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2019

Dans l'Oeil d'un Tueur (My Son, My Son, What Have Ye Done ?) (2009) de Werner Herzog

Si Bad Lieutenant était un film de flic sous acide (le film et le flic), on a plutôt l'impression d'avoir cette fois-ci sous les yeux le pendant opposé : une oeuvre et un personnage principal hallucinés, mais disons alors sous tranxène... Lynch étant producteur exécutif, on pouvait s'attendre à ce que la rencontre entre les deux maîtres livre quelque chose de relativement troublant pour ne pas dire de trouble, d'opaque. Sur ce point là, mission accomplie haut la main, vu qu'il n'est pas toujours évident de mettre le doigt sur les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2017

Les Gaulois (in Les Français vus par...) (1988) de Werner Herzog

Petit film herzogien qui m'avait échappé jusque-là et qu'un commentateur averti (merci mille fois mon gars) nous a youtubement signalé. Qu'est-ce qui restera toujours étranger en France à un Allemand ? Deux choses pour le buveur de bière et pacifiste Werner : le vin et le rugueuby. Le cinéaste nous livre un petit film en deux parties, en convoquant d'une part le Grand Maître des Echansons de France (et son Premier Pipetier – non… aucun rapport), et d'autre part en filmant les farouches équipes du Stade Toulousain et du Sporting Club... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 avril 2017

Salt and Fire (2016) de Werner Herzog

Etre fan d'un réalisateur et en charge de son odyssée obligent parfois à croiser de véritable nanar. Salt and Fire ne devrait définitivement pas rester dans les annales tant ce récit "écologique" est aussi peu intéressant dans son développement que dans sa forme. Roh, on pourrait bien garder deux trois plans de drone sur ce paysage lunaire d'un lac salé, mais franchement cela fait très court sur 90 minutes... Il est question au départ du kidnapping (oh de l'action ! Mouais, que nenni) d'une équipe de scientifiques venus recueillir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]