04 mars 2017

Les Codes / Les Chiffres (Szyfry) (1966) de Wojciech Has

Les films de Has ne laissent jamais indifférent et posent, sans avoir l'air parfois d'y toucher, quantité de problématiques. Il est question ici d'un homme qui revient en Pologne vingt ans après la fin de la guerre ; il a lui-même combattu sur le front de l'Afrique de Nord et n'a donc pas participé directement aux événements qui se sont déroulés à cette époque dans son pays. Il revient pour retrouver sa femme (qui a un léger grain) et son fils aîné (avec lequel les rapports sont tendus) mais surtout pour enquêter sur la disparition... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2016

Les Adieux (Pozegnania) (1958) de Wojciech Has

  Mais pourquoi, cher collègue, oui pourquoi encore regarder des films en couleurs sans fond ni feeling alors qu'on faisait des petites choses très fines en noir et blanc en Pologne il y a presque soixante ans ? Mon pourquoi sonne un peu cuistre et pourtant me voilà encore une fois tout chafouin et béat devant cette œuvre de Has. Toute la première partie est absolument charmante, tranquillement banale et subtilement légère : un garçon de bonne famille (appelons-le Pawel) en froid avec ses parents se rend dans un dancing ; il y... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mai 2016

Une Histoire banale (Nieciekawa historia) de Wojciech Jerzy Has - 1983

N'ayant eu l'heur pour l'instant que de voir le très beau La Poupée du même Has, il est surprenant de tomber sur un bazar aussi épuré que Une Histoire banale. Has semble avoir relégué, dans les 15 ans qui séparent les deux films, tout son attirail baroque au vestiaire, livrant un film tranchant et glacial à la place de cette spectaculaire mise en scène qu'il avait adoptée alors. Le résultat est pourtant tout aussi remarquable. Pas aussi passionnant, mais aussi remarquable. C'est du côté de Tchekhov que Has va cette fois chercher... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
29 février 2016

L'Art d'être aimée (Jak być kochaną) (1963) de Wojciech Has

Encore un film de Has tout en petites touches qui repose à la fois sur le jeu de l'excellente Barbara Krafftowna (as Felicja) et sur un montage qui distille intelligemment les différents flashes-back. Felicja, disons-le tout de go, n'a pas eu vraiment de bol au cours de son existence et le titre peut définitivement être vu, in a way, comme relativement cynique. Alors même qu'elle joue son premier grand rôle au théâtre, les Allemands débarquent. Elle se retrouve, un tantinet malgré elle, à devoir cacher l'un des acteurs de la troupe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 février 2016

Le Noeud coulant (Petla) (1958) de Wojciech Has

Ah qu'y a-t'il de mieux le dimanche matin qu'un bon vieux film sur l'alcoolisme ? Surtout quand il s'agit d'une oeuvre d'un maître du genre : un Polonais. Pardon, surtout quand il s'agit d'une oeuvre d'un grand cinéaste en herbe (de bison) : Wojciech Has. Un téléphone en plan, un homme inquiet au regard globuleux, une femme soucieuse… S'agit-il d'un film noir ? Oui, en quelque sorte, puisque notre homme en connaît un rayon sur le fait d'être noir ou comme on dit plus communément saoul comme un dindon. On met en effet du temps à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 janvier 2016

Adieu Jeunesse (Rozstanie) (1961) de Wojciech J. Has

Si la marque des grands est de faire des petits films tendres et géniaux avec presque rien alors Has est grand (on n'en doutait point). La mort d'un parent, le retour dans une petite ville natale, une rencontre entre une femme entre deux âges (magnifique Lidia Wysocka) et un très jeune homme (Wladyslaw Kowalski) et en 72 minutes emballé, c'est pesé. C'est le genre de petit film magique qui passe comme un charme, où l'on croise tout plein de seconds couteaux plus ou moins attachants (de la vieille servante qui continue de faire la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2015

La Poupée (Lalka) de Wojciech Jerzy Has - 1968

Encore un excellent conseil de notre compère Troouf, qu'il en soit oint de gel odorant et tiède. La Poupée est un film magnifique, dont on se demande bien pourquoi il est resté aussi méconnu ; son classicisme, peut-être, ou le fait qu'il s'agisse d'un film polonais, donc supposé austère. C'est tout le contraire qu'on a pourtant sous les yeux : un film moderne, engagé, brûlant, caché sous une forme éblouissante. Has pourrait bien être le Welles polonais, je vous le dis, tant ce film résonne avec Citizen Kane, et tant on sent chez son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]