19 août 2018

Les îles (2018) de Yann Gonzalez

Yann Gonzalez serait-il en train de s'imposer dans le paysage cinématographique français comme le roi de la pipe, du cunni et de la masturbation ? Une phrase introductive certes, un peu choc, mais comment évoquer autrement l'aspect un rien sulfureux de ce dernier court-métrage "cyclique" du gars Yann ? Deux amants nous livrent en ouverture une très belle scène d'amour... avant qu'un monstre intervienne (un tueur qui semble échappé d'Un Couteau dans le Coeur) et se mêle à la baise... devant ce qui s'avère être un public de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2018

Un Couteau dans le Cœur (2018) de Yann Gonzalez

Il y a un style Gonzalez, qu'on le veuille ou non, que l'on retrouve dès les premières secondes du film : une musique kitschouille moderne (c'est possible), des acteurs à la voix douce et posée, des situations toujours originales qui oscillent entre grotesques et burlesques - ou qui tombent un peu à plat, première petite concession faite aux opposants du Yann... On aurait sans doute avoir voulu plus aimer ce film au scénar giallesque des plus intéressants : alors qu'un "tueur de pédés" n'en finit plus de sévir (et un et deux et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2014

Les Rencontres d'après Minuit (2013) de Yann Gonzalez

Si on m’avait dit il y a 20 ans que je verrai un jour, Béatrice Dalle, en garde rouge, fouetter dans une cage de prison un Eric Cantona dans un slip kangourou rempli jusqu’à la garde (…), je ne suis pas sûr que je l’aurais cru… ni que j’aurais signé d'ailleurs… Yann Gonzalez réalise donc un film concept : le temps d’une partouze - soft - chaque invité projette sur l’écran blanc des autres ses souvenirs, ses rêves, ses traumas - sexuels -, son propre « spectre sombre ». Ca baise un peu, ça se met à poil, surtout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]