22 juillet 2013

Crésus de Jean Giono - 1960

On ne peut pas reprocher au bon Giono de faire dans la Provence de carte postale avec ce film âpre et exigeant. A l'autre bout du spectre cinématographique que Marcel Pagnol (qui n'a jamais rien compris à Giono), notre gars, pour son seul film, parvient à imprimer notre rétine avec des paysages arides et vastes, montrant une Provence secrète et ignorée très proche de ses romans : collines désertes, vastes plateaux rappelant la mer (le film semble être une illustration concrète de Pour saluer Melville), vagues maisons spartiates... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]