01 juillet 2010

Ces Messieurs Dames (Signore & Signori) (1966) de Pietro Germi

Voilà une palme d'or cannoise qui m'avait échappé - eh ouais 1966, ex aequo avec Un Homme et une Femme, c'est rude... - et qui démontre une nouvelle fois à quel point la comédie italienne dans ces années-là était un festival d'acteurs, d'actrices sublimes, de répliques croustillantes et possédait surtout un rythme d'enfer : ça hurle, forcément, ça donne des baffes - homme et femme - à toute volée, la gente masculine se damnerait pour posséder - en catimini - une créature féminine, c'est un concentré de machisme, d'hypocrisie, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2009

Divorce à l'Italienne (Divorzio all'italiana) (1961) de Pietro Germi

Mastroianni en pleine bourre dans cette comédie sicilienne adultérine. Affligé d'un petit tique dès qu'il ressent le moindre problème - un petit pschitt du coin de la bouche -, il passe le film à faire une tête d'enterrement en priant pour que tout se goupille pour le mieux. Cheveux gominés ultra classe ou po rasé avec les cheveux frisés en quenouille, notre Marcello à petite mine reste craquant - quand il tente désespéremment de serrer et d'embrasser sa cousine lors de l'enterrement du père de celle-ci ou lorsqu'il croise par hasard... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2007

Le Cheminot (Il Ferroviere) (1956) de Pietro Germi

Il n'y a décidément que les Italiens pour réussir des films aussi fins et justes sur la famiglia : il y a le père (Pietro Germi himself, impressionnant), cheminot donc, qui picole peut-être un peu trop mais qui a bon fond, il y a la fille qui flirte sûrement un peu trop mais qui tente de s'extraire du cocon familial où règne ce père aveugle à ses préoccupations, il y a le fils, un peu trop branleur qui se lève plus tard qu'un fonctionnaire et qui vit de petits trafics, il y a également le petit dernier, qui suit son père comme une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 octobre 2006

Séduite et abandonnée (Sedotta e abbandon) (1964) de Pietro Germi

Excellente comédie italienne ou tragédie sicilienne? Il y a des deux dans cet excellent film de Pietro qui met en scène la sublissima Stefania Sandrelli (mamma mia!), séduite et abandonnée, dans le rôle-titre. La Sicile, son machisme, ses lumières ultra-blanches, son hypocrisie (si l'on peut tout pardonner aux hommes, rien n'est pardonnable aux femmes), sa loi du silence, son sens du scandale, l'honneur de la famiglia... tout est passé à la moulinette dans un bouquet de cris, d'accusations, de réglements de compte, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1