22 août 2013

La Maison des sept Pêchés (Seven Sinners) (1940) de Tay Garnett

Marlene Dietrich va d’île en île dans le sud-est asiatique et provoque à chaque fois les mêmes bagarres générales. Le film classiquement construit sur la structure du cercle vicieux (il s’ouvre et se ferme de la même façon avec une séquence de baston/déportation) permettra entre-temps à la douce Marlene de trouver l’amour… Cela ne veut point dire que notre femme fatale « aux mœurs douteuses » sera fatalement amenée à pouvoir le vivre… Ca fait plutôt plaisir de retrouver le gars Tay Garnett (The Postman always rings... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2011

Le Facteur sonne toujours deux fois (The Postman always rings twice) (1946) de Tay Garnett

On a beau connaître l'histoire par cœur, on ne s'en lasse point, cette version de Tay Garnett bénéficiant de la présence de l'excellent John Garfield et de la sublime Lana Turner : la première apparition d'icelle en mini-short cousu sur elle est déjà un bonheur en soi ; elle a juste auparavant laissé tomber son rouge à lèvres que le John a ramassé : le tube en érection dans la main, John n'ose faire le premier pas vers la dame, comme si d'entrée de jeu, les rapports de force entre les deux s'installaient - tu me veux, viens me... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 03:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2011

Jour de Terreur (Cause for Alarm !) (1951) de Tay Garnett

Un film à vous dégoûter à vie de s'occuper des autres... Tournée en tout juste deux semaines, cette série B manie à la fois les thèmes de la jalousie et de la suspicion, le héros de l'histoire développant une terrible paranoïa dont la pauvre chtite Loretta Young va se retrouver la victime. Celle-ci est pourtant toute dévouée à son ancien militaire de mari alité, se sacrifiant entièrement à lui. Sa vie est morne comme une plaine napoléonienne, rythmée par le ménage et les repas qu'elle sert sur un plateau à son mari. Aucune vie... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2007

La Malle de Singapour (China Seas) (1935) de Tay Garnett

Et bien ma foi, pas une mauvaise surprise que cette croisière s'amuse entre Hong-Kong et Singapour sur fond de pirates malais, triangle amoureux, contrebande et personnages cocasses et pathétiques (l'écrivain alcoolique, la garce chinoise sophistiquée, le troisième officier lâche puis héroïque...). Si Clark Gable et Jean Harlow sont égaux à eux-mêmes, la réalisation demeure particulièrement dynamique, ponctuée ici et là de dialogues vachards du meilleur effet. Gable est le vieux capitaine un peu revenu de tout, partagé entre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1