03 janvier 2014

The Growler Story (1957) de John Ford

Un ptit Ford pour commencer l'année et pour saluer le courage de l'ami Gols sur la ligne de front (all my thoughts, son...). Le film nous conte l'histoire de la fameuse (...) réplique du Commandant Gilmore à bord du sous-marin Growler : notre homme, touché de plein fouet par une rafale de ces salopiots de Japs sur le pont de son navire, ordonne à ces hommes : "Take her down" - la mort dans l'âme, ses hommes obéissent, laissant l'âme-même de leur sous-marin mourir en surface... C'est déchirant et poignant ce sens du sacrifice, quand... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2012

Upstream de John Ford - 1927

Un film qu'on croyait perdu et qui a ressurgi il y a peu d'un grenier hollandais, signé par notre gars Ford, c'est forcément un évènement, surtout quand notre odyssée fordienne piétine sévèrement depuis quelques temps (mais avouez qu'elle a de la gueule). On se précipite donc allègrement sur ce muet qui nous raconte la petite vie quotidienne d'une bande d'artistes sans le sou qui loge dans une pension. Entre petites dragouilles, talents qui s'étiolent, petits contrats minables et répétitions du duo de claquettes, Ford croque gentiment... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 septembre 2011

Chesty : A Tribute to a Legend (1976) de John Ford - version longue

Une petite rareté de John Ford pour conclure (quasiment : qui possède The Brat, nom de diou ?) cette odyssée : un documentaire avec John Wayne himself en commentateur qui rend un hommage enamouré au marine le plus décoré de l'univers - ses médailles ne pouvant tenir sur son uniforme (il faudrait une djellaba, au moins), elle sont dans une vitrine et rendraient jaloux disons... un Roger Federer... Le Lieutenant général Lewis Burwell "Chesty" Puller, c'est son nom, a donc participé à de multiples combats (de Haïti à la Corée en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2011

Le Mouchard (The Informer) (1935) de John Ford

  Gypo (tonitruant Victor Mc Laglen qui sent le whishy irlandais d'ici), rêve de se saouler la tête, rêve de partir en Amérique, rêve de pouvoir filer de l'argent à Katie qui en est réduite à faire le trottoir... L'affiche promettant 20 pounds de récompense par les Anglais pour la capture de son pote, un rebelle irlandais, commence peu à peu à l'obséder (sitôt déchirée, l'affiche lui colle aux basques, dès que Katie parle de 20 pounds il ne peut s'empêcher de faire un lien comme si on l'accusait d'ores et déjà pour ses mauvaises... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 juin 2011

Révolte à Dublin (The Plough and the Stars) (1936) de John Ford

Malgré tout l'amour et le dévouement de la belle Barbara Stanwyck (Nora Clitheroe) pour son brave mari, Preston Foster (Jack), rien ne peut empêcher ce dernier de rejoindre l'armée de résistance irlandaise contre ces moustachus d'Anglais. "A man must fight", dit-il gaillardement, "You'll do the fighting, but the weeping will be for the woman", répond-elle laconiquement. Un véritable combat, si l'on peut dire, entre l'amour et l'engagement, dont ce dernier sortira forcément vainqueur ("There's things more important than us, Nora...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2011

Salute (1929) de John Ford

On clôt pratiquement cette odyssée avec les fonds de tiroirs, ce Salute du grand John Ford n'étant décidément point digne du maître (si on enlève les nombreuses parades et autres défilés, la séquence de danse interminable  - qui nous donne à voir, tout de même, quelques jolis minois vintage, ce qui fait toujours pas de mal dans ces œuvres "d'hommes entre eux" (cela faisait longtemps qu'on avait point ressorti la formule, j'en profite) - ou ce pathétique match de football américain où Ford mêle images d'archives et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 septembre 2010

Tête Brûlée (Air Mail) de John Ford - 1932

John Ford sort l'artillerie lourde pour divertir le chaland, et il y arrive bougrement. Air Mail a tout les éléments qui font le grand cinéma ricain couillu et sans cervelle qu'on adore. Inutile, m'est avis, de chercher là-dedans un quelconque discours : c'est du cinéma brut de décoffrage, parfait pour se vider la tête à bon compte tout en restant dans le domaine du grand savoir-faire classieux. C'est à l'aéro-postale que s'intéresse Ford ici, celle de l'abnégation du bon pilote qui brave les tempêtes pour que votre numéro de Femme... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2010

The Colter Craven Story de John Ford - 1960

Je rends coup pour coup au camarade Shang, qui m'a cherché récemment en dénichant une rareté de Ford. The Colter Craven Story est peut-être moins chaud à trouver, mais il n'empêche : la guerre est déclarée. Voilà, bon, sinon, le film... Eh bien il fonctionne justement parce qu'il est rare, et que c'est toujours jouissif de se taper un truc que personne ne regarde plus. A part ça, il faut reconnaître qu'on est dans le fonctionnel, et que ça n'ajoutera rien à la gloire du réalisateur. C'est pas raté non plus, non. C'est même plutôt... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2010

Tacle aux Crampons (Flashing Spikes) (1962) de John Ford

On ne va pas laisser tomber si facilement cette longue odyssée Ford : je remets donc un petit coup de rein dans la dernière ligne droite. Ce n'est jamais qu'un épisode de téloche mais qui bénéficie tout de même de la présence de James Stewart : même si celui-ci en fait des caisses (endosse des lunettes pour faire le petit vieux, adopte un accent bourbonnais un poil forcé...), c'est un vrai plaisir de découvrir notre James dans ce rôle de personnage que tout le monde accuse mais qui n'a pas livré tous ses secrets. L'histoire d'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2010

Le Jeune Cassidy (Young Cassidy) de John Ford & Jack Cardiff - 1965

Encore un de ces films où Ford a déclaré forfait à mi-parcours. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Young Cassidy s'en ressent méchamment. Ce film est placé juste entre deux des chefs-d'oeuvre les plus flamboyants de Ford (Cheyenne Autumn et Seven Women), et ça sidère d'autant plus : voilà une oeuvre malade, bancale, visiblement réalisée sans grande conviction. On a l'impression pénible d'assister à un de ces vieux téléfilms de l'ORTF, esthétiquement parlant. Images délavées, montage au petit bonheur, décors convenus, tout sent la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2  3  4  5    Fin »