17 août 2015

Le Génie du Mal (Compulsion) (1959) de Richard Fleischer

Richard Fleischer n'en finira jamais de me régaler : ce Compulsion (basé sur le cas Leopold / Loeb comme La Corde du Bouddha) est un petit délice de polar : deux jeunes gens de la haute en quête du crime parfait (l'excellent Dean Stockwell, Mister Suave in Blue Velvet, et Bradford Dillman absolument parfait en jeune homme au rire carnassier), un noir et blanc magnifique, un rythme relevé, un Orson Welles - au top du générique - qui fait son apparition après 70 minutes de film et qui emplit l'écran, une plaidoirie finale écrite au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2015

La Fille sur la Balançoire (The Girl in the red Velvet Swing) (1956) de Richard Fleischer

Joan Collins est une fille coupée en deux (Chabrol, quand tu nous tiens) entre un sugar daddy marié qu'elle aime avec son ptit coeur de poupée de porcelaine et un jeune beau richissime qui n'a d'yeux que pour elle - mais qu'elle n’aime guère. Seulement voilà, le premier, Ray Milland (49 ans au compteur mais 60 au teint), grand architecte, ne peut se résoudre à tout laisser tomber pour cette poupée de son ; quant au second, Farley Granger (un brin adipeux, la lèvre méprisante et jaloux comme une teigne), il ne peut supporter... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 juin 2015

L'Assassin sans Visage (Follow me quietly) (1949) de Richard Fleischer

On continue d’explorer la filmo de Fleischer avec cette petite chose d’une heure où l’on retrouve le gars Anthony Mann au scénar. Un flic droit dans ses bottes, une apprentie journaliste avec la bouche en cœur et un assassin sans visage (mais avec des lunettes tout de même, sans vouloir péter le suspense). Notre ami le serial killer agit par temps de pluie (il doit venir du Nord), opère par strangulation arrière (une psychanalyse s’impose) et se fait appeler « Le Juge » (La société est pourrie et il faut suivre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2015

Les Inconnus dans la Ville (Violent Saturday) (1955) de Richard Fleischer

Il est malin ce Richard Fleischer, tant ses films prennent souvent des trajectoires inattendues. On comprend vite, dans cette petite bourgade de Bradenville qu’il va y avoir un casse. Un type (Stephen Mc Nally) avec ses deux acolytes (dont Lee Marvin  : c’est donc forcément les salopiots de l’histoire ) ont des vues sur une banque. Les repérages sont assez simples et l’on pense que la violence annoncée dans le titre anglais ne devrait point tarder. Que nenni. Le Richard, il cherche pas à nous brusquer, à nous donner un petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 avril 2014

Sacré Printemps (The happy Time) (1952) de Richard Fleischer

  Soirée "double Fleischer" tonight, on ne se refuse rien... C'est le printemps et the happy Time est une film gouleyant, rafraîchissant, bien de saison. Voici venu le temps des rires bêtes et de la puberté au Cânâdâ. C'est Bobby Driscoll qui s'y colle dans le rôle du benêt de service en pleine mue. Mais Fleischer nous concocte également un casting de Frenchies des plus séduisants : l'irrésistible Charles Boyer (qui me fait toujours marrer, c'est nerveux), Louis Jourdan (le parfait French lover, arrogant et menteur... mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 01:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 avril 2014

L'Etrangleur de la Place Rillington (10 Rillington Place) (1971) de Richard Fleischer

  Richard Fleischer vient encore de me coller une grosse baffe... Je m'attendais à un ptit thriller aux oignons, avec du suspense, de l'action, je ne sais quoi - foutaises ; 10 Rillington Place parvient à dépeindre l'horreur absolue, la déchéance totale avec un zen, un calme, une sorte d'inertie absolument bluffant. Je parlais des acteurs anglais il y a peu, force est de reconnaître que John Hurt (Gols en moins beau, moins bon et plus vieux pour vous donner une idée) est absolument époustouflant dans ce rôle de pauvre type... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


03 mars 2014

Mandingo (1975) de Richard Fleischer

Il est clair que comparer au beau livre d’images anglo-hollywoodien (12 Years a Slave) et la parodie westerno-pompinesque (pompinesque du verbe pomper ou de trompette pour les puristes) (Djangoooooo), voilà un film sur l’esclavage qui sent vraiment la sueur et le sang, le sexe et la bassesse, la cruauté, la jalousie et l’humiliation. Fleischer est dans le vrai et réussi quelques séquences violentes et sulfureuses qui ferait passer le film de McQueen pour Le Manège enchanté. On est sur le domaine de ce vieil enculé de Mason (je... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 février 2014

Les Complices de la dernière Chance (The Last Run) (1971) de Richard Fleischer

On n'est jamais à l'abri de découvrir un film ultra à la coule. Ce Last Run de Fleisher (dont Huston s'est retiré prématurément : il ne devait pas boire la même marque de whisky que Scott) est ce que l'on pourrait appeler un film "Grand Tourismo" - catégorie particulière, il est vrai. Il y a la classe de la bagnole (dont la renaissance et la mort sont magnifiquement mis en parallèle avec celles du héros), il y a la classe de George C. Scott justement (type totalement "rangé des voitures" qui va se regonfler moralement le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:01 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
09 juin 2013

L'Etrangleur de Boston (The Boston Strangler) (1968) de Richard Fleisher

Je m’attendais, disons-le franco de port, à être un peu plus captivé par la chose… Richard Fleisher fait pourtant un gros effort en tentant dès le départ le coup du « multi-screens » à la 24h Chrono : cela fait certes son petit effet lorsque l’action se passe en plusieurs endroits (les flics qui font des arrestations tous azimuts, les vieilles de Boston qui marchent dans les rues de la ville avec la peur au ventre…), beaucoup moins lorsque l'effet est produit au sein de la même scène ; quel est franchement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2012

Le Temps de la Colère (Between Heaven and Hell) (1956) de Richard Fleischer

C’est à un film un peu hybride que nous convie l’ami Fleischer puisque l’on met un bon moment à ne pas savoir, au niveau de la « thématique », sur quel pied danser ou pour être plus en accord sur le sujet sur quelle mine sauter. Certes, c’est un film de guerre – débarquement ricain dans une île du Pacifique occupée par les Nippons – mais alors même qu’on pense assister à un pur film d’hommes entre eux surgit une gonzesse (tendre et câline Terry Moore)… Il s’agit certes d’un flash-back mais on se demande si cela ne sera... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]