11 février 2012

Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes (The Girl with the Dragon Tattoo) (2012) de David Fincher

Bien, j'ai vu le dernier Fincher. L'histoire d'un gars journaliste (Daniel Craig, très bien en "anti-James Bond" : le type est plutôt du genre à cogiter et quand il y a de l'action, il est plus du genre à morfler sa mère qu'à donner les coups) qui perd un procès contre un type à la tête d'une grande entreprise (défaite morale et financière) et qui va être engagé par un vieux monsieur pour tenter de résoudre d'anciennes histoires de famille (une jeune fille du clan a étrangement disparu, il y a une quarantaine d'années). Bon, le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 03:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2010

The Social Network de David Fincher - 2010

On a essayé de nous faire croire qu'Howard Hawks était mort ; il en reste pourtant de bien beaux morceaux dans ce superbe film de Fincher, qui décidément est devenu bien intéressant depuis quelques temps. Prenant comme base un prétexte (dresser soi-disant l'histoire de l'invention de Facebook), il réalise une fresque très ambitieuse assez proche d'une tragédie grecque, dans un écrin classique hyper-class : amitiés, trahisons, ascension, soif de pouvoir, déchirement de l'enfance... tous les ingrédients sont là pour donner un solide... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 mars 2009

L'Etrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button) de David Fincher - 2009

Fincher est pris en flagrant délit de fausse bonne idée avec ce film clicheteux et finalement bien normatif. Alors qu'il croit avoir déniché le sujet en or (un homme vit sa vie à l'envers, vieux à sa naissance, bébé à sa mort), on se rend vite compte que cette idée ne mène strictement à rien : on assiste tout bêtement à une histoire d'amour tout ce qu'il y a de banal. Rencontre, séparation, retrouvailles, amour impossible puis mort, c'est le cursus normal. L'erreur du script réside dans le fait que Benjamin Button ne rajeunit que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2009

Alien 3 de David Fincher - 1992

Je sais bien que les aficionados de la première heure vont hurler, mais pour moi cet opus 3 de la saga est nettement au-dessus des deux précédents. Autant Scott et Cameron échouaient totalement à inventer un univers et une esthétique qui ne soient pas des copies d'autres films, autant Fincher (contre toute attente) parvient à imposer un vrai style dans cette commande ultra-cadrée. Bien sûr, ça reste du gros film qui tâche, avec acteurs inregardables, musique tonitruante et évènements prévus 3 heures à l'avance, mais le fait est que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2007

Zodiac (2007) de David Fincher

Grand plaisir de voir que David Fincher a plus ou moins laissé tomber ses tics d'ado pour commettre ce film à l'ancienne, modeste et efficace comme ont pu l'être les Lumet ou Siegel de la grande époque. On n'aurait pas parié très cher, à l'époque de Fight Club, sur l'avenir du garçon ; eh bien le voilà qui fait son retour par la petite porte, qui semble lui convenir beaucoup plus. Ici, à part une ou deux mauvaises idées dans lesquelles on reconnaît le crâneur d'antan (une tour qui se construit à toute vitesse pour montrer le temps... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2006

Fight Club de David Fincher - 1999

Je crois bien avoir raison dans ma haine viscérale de l'esthétique des clips et de la pub : ces deux genres, même s'ils ont rendu les marchands de filtres bleus et jaunes richissimes, ont donné naissance à des films inregardables. Je suis désolé de casser un quasi-mythe : Fight Club est d'une laideur qui n'est pas sans rappeler les bons temps d'Alan Parker, de Ridley Scott ou de Luc Besson, références qui, vous l'avouerez, font moyen sur un cv. Tout est boursouflé, gonflé au botox, crâneur, artificiel et froid. Quand Fincher veut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


  1