24 mai 2012

La Kermesse héroïque de Jacques Feyder - 1935

La Collaboration, sa grandeur, ses avantages, sa beauté... On ne peut pas reprocher à Feyder de faire l'éloge de l'envahisseur nazi, vu qu'il réalise ce film plusieurs années avant la chose, mais il y a tout de même quelque chose de troublant à voir le compère mettre ainsi les deux pieds dans le plat. Il nous raconte avec un petit ton bon enfant (ce qui rend le truc encore plus glaçant) une chronique villageoise : dans les Flandres tranquilles du XVIIème siècle, le bourgmestre reçoit un message lui annonçant que les Espagnols vont... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 décembre 2010

Le Baiser (The Kiss) (1929) de Jacques Feyder

On aurait tort de ne pas s'avouer que chacune des apparitions de Garbo dans ce film est proprement divine : coiffée d'un simple bonnet ou d'un béret, les cheveux en pétard, en tenniswoman ou vêtue sobrement de noir des pieds à la tête, elle irradie tout simplement cette bonne vieille péloche. Quand, en plus, elle se permet de jouer avec ses sourcils (Greta est l'actrice du muet du sourcil !), que son regard soit dubitatif, amusé ou colérique, il y a franchement de quoi fondre. On comprend aisément, après cela, qu'elle fasse tourner... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 août 2010

Le grand Jeu (1934) de Jacques Feyder

Jacques Feyder sort le grand jeu pour ce bien beau film de légionnaires qui sentent le sable chaud, une magnifique "double romance" pré-Vertigo - et ce malgré la présence de Marcel Carné en tant qu'assistant-réalisateur (roh, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas envoyé de petites piques au Marcel). Un homme banni par sa famille pour avoir joué avec la bourse, un exil dominé par la fatalité - notre homme se fait tirer les cartes et forcément tout est écrit... ou presque -, une intrigante histoire d'amour où l'on se demande... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2006

Visages d'enfants (1925) de Jacques Feyder

Feyder semble bien avoir été l'un des premiers à montrer à quel point l'enfance est un âge difficile et tragique. (Les autres âges aussi d'ailleurs, mais on a l'habitude, c'est pu pareil...) Ca commence froidement avec un enterrement... : plusieurs cartons avec les différents noms des personnages et le nom des acteurs (le père, le fils, la petite fille, la voisine...) puis un carton qui présente la mère, enchaînée... avec son cercueil qui descend les escaliers. On se demande presque si c'est pas de l'humour... Et ben c'en est pas,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1