23 mai 2013

Go Go Tales d'Abel Ferrara - 2012

Ferrara est en grande forme depuis quelques temps, si on entend par "grande forme" le fait qu'il parvient à transformer ses profondes déprimes en films profonds et spectaculaires. Go Go Tales est une promenade glauque et ricanante dans son univers, qui prend la forme d'un huis-clos plein de bruit et de fureur, de paires de fesses, de billets de banque et de violence rentrée. C'est dans une boîte de strip-tease sur le déclin qu'on s'enferme pendant 1h40, boîte qui deviendra bienôt le lieu symbolique du show-business dans tout son éclat... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2013

4h44, dernier Jour sur Terre (4h44 last Day on Earth) (2012) d'Abel Ferrara

Ferrara fait pas dans la demi-mesure quant au sujet - la fin du monde, c'est à la mode - mais livre un film d'une très belle sobriété, humain, poignant. Que faire lorsqu'il ne reste que quelques heures à vivre... ? Le programme de Ferrara est simple : baiser, créer, skyper, s'aimer... Willem Dafoe et Shanyn Leigh forment un couple en pleine osmose et l'on sent dans leur façon de se tourner autour, de danser ensemble, de se rejoindre tous les sentiments, forcément exacerbés en ce jour crucial, qui les lient. Seule petite crise dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2009

Nos Funérailles (The Funeral) d'Abel Ferrara - 1996

Les films sur la mafia sont légion, mais celui de Ferrara est quand même un des plus originaux. Avec The Funeral, il parvient à exprimer toutes ses angoisses en un seul film, livrant sûrement son autoportrait le plus précis avec cette histoire pourtant a priori déjà vue. Tout commence par un enterrement, celui de Johnny Temple (Vincent Gallo), jeune garçon attiré par le communisme et qui se sert de méthodes peu brillantes pour militer (cassages de gueules en tout genre, pression sur les partis adverses). On découvre alors ses deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2008

L'Ange de la Vengeance (Ms .45) (1981) d'Abel Ferrara

Thana travaille comme simple couturière, a pour signe particulier d'être muette et aurait mieux fait d'accepter le verre que lui proposaient ses copines en sortant du boulot. En rentrant chez elle, elle va se faire agresser par un violeur déguisé en méchant Bozo le Clown (Ferrara himself, mouais) puis, encore totalement traumatisée, va découvrir dans son appart un cambrioleur qui entreprend, encore (sale journée), de la violer. Là elle craque (trop c'est trop) et le type finira assommé dans la baignoire avant de se faire démembrer.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2008

China Girl d'Abel Ferrara - 1987

Allez, on va dire que China Girl est intéressant en ce qu'il montre comment, depuis 1987, Ferrara a su se libérer des obligations des studios et trouver un ton vraiment subversif. On va dire qu'il est regardable si on s'intéresse réellement à la carrière de ce cinéaste, en ce qu'il montre tous les pièges dans lesquels il aurait pu tomber, et donc tous ceux qu'il a su éviter. A part cet intérêt historique, on a affaire ici à un bon gros navet cheap et soûlant, très marqué par son époque, et absolument infâme. On veut bien fermer les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2007

The Blackout d'Abel Ferrara - 1997

Je vais hurler avec les loups, mais il faut bien avouer que The Blackout est une catastrophe abyssale. Les acteurs sont mauvais comme des cochons (Modine, pourtant, mais complètement abandonné à ses tics ridicules de pov'garçon écorché vif comme l'est Pagny dans ses clips ; Hopper, pourtant, mais hilarant en double du metteur en scène fan de vidéos et d'images extrêmes ; Dalle, pourtant, mais absente, qui parle anglais comme moi peul, filmée comme une bimbo ; Schiffer, pourtant... non, rien) ; le scénario est risible, l'histoire d'un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2006

Christmas ('R Xmas) d'Abel Ferrara - 2001

Il faut bien finir par reconnaître que les tendances catholico-niaises d'Abel Ferrara deviennent un chouille gavantes. Certes, sa conception de la vie, on pourrait presque dire sa politique, est assez touchante, par sa naïveté, par sa recherche désespérée de la grâce, du bonheur, par son utopie. Mais là, dans 'R Xmas, on n'est quand même plus très loin de Walt Disney. Non que le film soit dénué d'intérêt, loin de là. Il se laisse regarder avec beaucoup de plaisir, notamment grâce aux acteurs : Lillo Brancato, que je ne connaissais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2006

Mary (2005) d'Abel Ferrara

Il est assez amusant de voir que si le film questionne la place de Marie-Madeleine auprès de Jesus - elle est montrée ici comme l'une des disciples les plus ferventes - et donc du rôle de la femme en général dans la Bible (et ailleurs...), le film reste concentré sur le personnage du journaliste (exceptionnel et extraordinaire Whitaker) qui ira du pêcher à la redemption en passant par les étapes successives de la désillusion, du malheur et de la foi. Film très sombre qui retrace la difficulté d'atteindre à la foi, à l'image de ces... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


  1