15 septembre 2013

Les Yeux de la Nuit (Night has a thousand Eyes) (1947) de John Farrow

Edward G. Robinson fait sa fameuse tête de saumon, non pas parce qu'il est un roi de la pègre méchant comme la gale ni parce qu'il est flic et prend de haut la racaille, mais parce qu'il est voyant... Oui... il a de réelles visions du futur. Ca le prend tout d'un coup, comme une envie d'aller aux toilettes : petit mentaliste affublé du ridicule nom de Triton, il devient plus clairvoyant que Rimbaud. Sauf qu'il n'a point la vision des relations entre les choses secrètes mais bien celle de l'avenir. Bref, il sait quand vous allez... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2013

Hondo, l'Homme du Désert (Hondo) (1953) de John Farrow

Un ptit western tout à la gloire de John Wayne, un homme qui aime les chiens, les enfants, les femmes et les Apaches et dompte les chevaux. Lorsqu'il débarque la selle à la main et le chien à la traîne dans ce ranch perdu au milieu de nulle part, nul doute que la femme et le gosse qui vivent ici seuls sont inquiets : John a l'air hagard, cet air que l'on prend quand on n'a pas bu depuis 15 jours... On sent qu'elle lui ment (tout comme le John d'ailleurs : il a du sang indien et un super 6ème sens) en disant qu'elle attend son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2012

Meurtres à Calcutta (Calcutta) (1947) de John Farrow

Terrible copie pour ce film qui, avouons-le, ne décolle jamais. Dur pour un film où Alan Ladd et William Bendix jouent les pilotes de ligne qui enquêtent sur le meurtre d'un de leur super buddy. Le gars allait se marier, il a été assassiné ; ça sent la parabole misogyne, on n'en sera jamais loin... Alan Ladd incarne The Man : les femmes tombent pour lui mais lui, guère, il est capable de te faire atterrir un avion en catastrophe - il a les balls ! -, il peut même aller, quel courage, jusqu'à gifler une donzelle qui lui ment. Bref,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2011

Fini de rire (His Kind of Woman) (1951) de John Farrow

Le titre français peut paraître un poil ridicule (d'autant que c'est l'un des films "noirs" (avec tout de même les guillemets d'usage) les plus drôles qu'il me soit arrivé de voir... et ouais, j'en ai vu quand même po mal) et l'intrigue de ce film (produit par Howard Hugues par sa vedette Jane Russell) bien mince (un homme, mais quel homme puisqu'il s'agit de Robert Mitchum, est censé être utilisé - entendez par là "supprimé" - pour permettre l'entrée sur le territoire américain d'un mafieux (El Raymond Burr), exilé par le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2011

Voyage sans Retour (Where Danger lives) (1950) de John Farrow

Un morceau de choix pour tout bon fan de Robert Mitchum qui va être victime d'une descente aux enfers digne d'un Faust amoureux de la mauvaise personne. Dans la vie, et qui plus est dans les films noirs, il y a les femmes qui préfèrent les roses blanches (Maureen O'Sullivan, infirmière, une patience d'ange, un trésor) et celles qui préfèrent les roses rouges (Faith Domergue, brune volcanique, tu l'embrasses, t'es damné). Le problème c'est qu'on a beau se dire qu'une rose blanche correspond parfaitement à nos attentes, à notre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 03:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Le Défilé de la Mort (China) (1943) de John Farrow

Un petit film de propagande pour bien expliquer aux Américains que les Chinois sont leurs amis alors que les Japs sont de sales chiens chaunes. Tourné en 1943, juste après Pearl Harbor, l'action du film se passe, elle, en 1941 et met en scène un Américain couillu qui réside en Chine et qui vend de l'essence aux plus offrants, c'est à dire, bien entendu alors, les Japs. Mais peu à peu, parallèlement à une vague histoire d'amour qui se trame, notre type va ouvrir les yeux (ouah!) et va héroïquement s'allier aux Chinois contre les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2006

La grande Horloge (The Big Clock) (1948) de John Farrow

Voilà une oeuvre que n'aurait pas désavoué le Hitch et qui vous remonte comme une pendule - un bon vieux film noir assorti d'un suspense haletant. Pas de bol pour Ray Milland, journaliste et fin limier pour découvrir où se terrent les assassins, qui n'a pas pris de vacances depuis 7 ans. Sa femme - la délicieuse Maureen O'Sullivan - est à deux doigts de la crise de nerfs, mais ce soir, je te promets chérie, rien ne pourra m'empêcher de partir enfin en lune de miel. Et pis forcément dans ces cas-là, il aurait mieux fait de se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1