19 mai 2017

Grave de Julia Ducournau - 2017

Le film était précédé d'une réputation sulfureuse, et le résultat est encore meilleur : voici un grand essai punk, sentimental et éprouvant sur l'émancipation d'un corps, un peu comme si Céline Sciamma avait plongé son cinéma dans le gore et passé des heures sur les bancs de la cinémathèque à regarder des Pasolini et des Wes Craven. Rien ne prépare au choc esthétique et moral, qu'on éprouve devant ce troublant premier film. Dès le départ on est charmé : il y a dans cette scène inaugurale, sauvage, filmée de loin, un mystère et une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]