01 juin 2011

Cornered (1945) d'Edward Dmytryk

Edward Dmytryk n'a pas pour habitude de me décevoir mais je dois reconnaître que ce film fut loin de me captiver. L'intrigue est inutilement compliquée, les personnages guère attachant (Dick Powell, plus Bruce Willis que jamais, paraît bien monolithique dans le rôle de ce héros obsédé par la vengeance : buté et fonceur tel un taureau aveugle, le pauvre gars tombe bêtement dans tous les pièges qu'on lui tend ; le rondouillard Walter Slezak, magouilleur et aussi franc qu'une belette alcoolique, apporte certes un peu de fantaisie mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2011

Feux Croisés (Crossfire) (1947) d'Edward Dmytryk

"Monty's kind of hate is like a gun. If you carry it around with you, it can go off and kill somebody." "Ignorant men always laugh at things that are different." Un film avec trois Robert ne peut forcément pas être mauvais, surtout au vu des Robert : Robert Young dans le rôle de l'inspecteur finaud (le type qui paye pas de mine mais qui sait non seulement travailler du citron, mais aussi conduire avec art un interrogatoire tout en cachant parfaitement son jeu - bien aimé, dès les premières séquences, quand l'inspecteur s'efface... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2010

La Main gauche du Seigneur (The left Hand of God) (1955) d'Edward Dmytryk

Antépénultième film de l'ami Bogart accompagné d'une Gene Tierney déjà presque en fin de carrière. Boggie souhaitait partir à Shanghai dans son tout premier film -  Up the River - et bien le voilà finalement arrivé en Chine. On le découvre en prêtre au teint jaunâtre montant une mule sous une pluie diluvienne (c'est relativement de circonstance, vu qu'il pleut à Shanghai depuis une semaine...) : un petit pont de bois qui ne tenait plus guère, et sans grand mystère le Boggie tombe à l'eau. Il trouve refuge dans un hôpital tenu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2010

Le Bal des Maudits (The young Lions) (1958) d'Edward Dmytryk

Excellente surprise que ce Young Lions signé d'Edward Dmytryk qui, en dehors d'avoir un nom qui déchire sa mère au Scrabble, livre un film d'une tenue irréprochable (du jeu des acteurs - Marlon Brando, Montgomery Clift, Dean Martin, excusez du peu - à la finesse incroyable d'un scénar anti-manichéen) tout du long - et 2h40 c'est long : ben là nan, justement. Ne connaissant absolument rien sur ce film avant de m'y plonger, je fus d'autant surpris par la qualité incroyable de la plupart des séquences et par la profondeur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2009

L'Homme à l'Affut (The Sniper) (1952) d'Edward Dmytryk

Aucune véritable star pour ce polar très efficace tourné dans les rues de San Francisco (ah Vertigo, décidément) et signé Dmytryk. On a droit à une petite présentation liminaire qui nous parle des multiples crimes et délits en rapport avec le beau sexe. On s'attend alors à l'histoire d'un vieux pervers qui se jette rageusement sur les femmes, sans trop y croire. Finalement, on aura droit à un type véritablement dérangé pour ne pas dire en transe, dès qu'il a le malheur de croiser une femme - surtout lorsqu'elle embrasse un garçon.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2007

Ouragan sur le Caine (The Caine Mutiny) (1954) d'Edward Dmytryk

Cette adaptation d'un roman couronné par le Pulitzer est remarquable dans sa finesse d'analyse des personnages et des relations qui se nouent entre eux. Portée par de grands acteurs (Bogart et José Ferrer, en brillantissime avocat, en tête), cette histoire a pour toile de fond la Seconde Guerre Mondiale qui n'est point un élément essentiel du récit: Dmytryk se concentre sur les rapports humains - le bateau proposant un excellent huis-clos- et nous livre une fin très riche dans son revirement de situation: les vainqueurs... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]