28 septembre 2012

Les Mirages de la Peur (The Accused) (1949) de William Dieterle

Un noir qui part sur de bonnes bases : une voiture au bord d’un ravin dans la nuit, le visage d’une jeune femme (Loretta Young, the face) prise dans les lumières des voitures qui filent sur l’asphalt : elle se cache, elle en mène pas large ; fuit-elle le lieu d’un crime, d’un crime qu’elle vient de commettre ?… Elle parvient bon an mal an à rentrer chez elle, un regard dans le miroir, un regard de stupeur, effrayé, oui, po de doute, elle vient de commettre l’irréparable... Ça sent le flash-back, on y a droit.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2012

Le Cran d'Arrêt (The turning Point) (1952) de William Dieterle

Il y a de la qualité dans ce polar de Dieterle, dommage qu'elle se limite un peu parfois aux scènes d'action, ou disons aux séquences "en mouvement" : Edmond O'Brien - John Conroy - entouré d'une cohorte de flics et de journalistes débarque dans cette petite ville ricaine pour une opération "grande lessive" ; il est en charge du Comité Conroy pour faire tomber l'un des gros pontes mafieux du coin (Ed Begley is Niel Eichelberger) ; on est dès le départ pris dans ce flux plein de bruits et de déclaration sereine avec une caméra au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2011

Le Portrait de Jennie (Portrait of Jennie) (1948) de William Dieterle

Voila un drame mystico-romantique à l'ancienne qui devrait plaire à tous les fans de Marc Levy (je vois bien que cette entrée en matière est un véritable coup bas envers notre gars Dieterle). Que les fans du Marc brûlent en enfer (voilà) et que ceux qui ne le sont pas n'en dédaignent point pour autant cette roooommmance d'un autre âge (dans tous les sens du terme : le film, de 48 déjà, est en noir et blanc mais devient colorisé dans les deux grandes dernières séquences ; un procédé assez surprenant qui colle pourtant parfaitement à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2011

Tous les Biens de la Terre (The Devil and Daniel Webster / All that Money can buy) (1941) de William Dieterle

Faust aura inspiré bien des cinéastes, et cette version de William Dieterle, malgré un happy end finalement un peu décevant (qui fait l'enfant, finit en enfer - c'est le pacte quand même, généralement...), réserve son lot de véritables satisfactions : une musique d'Herrmann toujours aussi somptueuse, un diable fascinant (Walter Huston, un rictus figé aux lèvres, ricanant éternellement), une tentatrice aux yeux envoûtants (Simone Simon, le visage toujours aussi diaboliquement lisse) et des images ici et là joliment floutées qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2010

La Main qui venge (Dark City) (1950) de William Dieterle

Histoire de reprendre contact avec le cinoche, rien ne vaut mieux qu'un petit polar des fifties : William Dieterle aux manettes - jamais avare dans les changements d'angle de prise de vue lors d'une même séquence -, Charlton Heston dans l'un de ses tout premiers rôles, Lizabeth Scott (un genre de mix entre Michèle Morgan et Lauren Bacall, mais ça fait longtemps que je ne suis pas allé chez l'ophtalmo) en blonde chanteuse divine, Viveca Lindfors en brunette blessée, Franz Waxman à la baguette..., on est peut-être loin des must du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2009

The Last Flight de William Dieterle - 1931

Sur les conseils pressants de notre nouveau lecteur pointu, N.S., un coup d'oeil sur ce film qui nous fut présenté comme un "Husbands parisien". Eh bien grand merci au ci-dessus cité, puisque The Last Flight sort effectivement nettement du lot, trouvant même une belle profondeur de scénario au sein d'une histoire apparemment innocente. Pas grand-chose pourtant, cette trame : après la première guerre, qui s'est conclue pour eux par un crash aérien, une bande de potes décide de vider les mauvais souvenirs et de panser les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2008

La Vie d'Emile Zola (The Life of Emile Zola) (1937) de William Dieterle

Si Torremolinos 73 n'a point fait sourire l'ami Gols (moi, je trouve que le gars est parfois meilleur que Bergman... Ok, la prochaine bière c'est pour moi), je lui conseille cette vie d'Emile Zola véritablement hilarante de bout en bout. Mais non, je déconne. Bon, déjà, le titre est quelque peu présomptueux -ça dure deux heures... un peu sommaire pour condenser la vie du bonhomme- et il se concentre presque essentiellement sur l'affaire Dreyfus. Zola est pauvre, vit avec Cézanne, rencontre par hasard une fille de joie, pond Nana... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1