19 septembre 2013

Jimmy P. - Psychothérapie d'un Indien des plaines (Jimmy P. - Psychotherapy of a Plains Indian) d'Arnaud Desplechin - 2013

C'est pas mal, Jimmy P., mais franchement on attend un peu plus de la part de Desplechin qu'un film pas mal. Pour une fois, le gars Arnaud déçoit un peu et livre un film pas vraiment nécessaire, et relativement loin de ce qu'on aime chez lui. C'est même un peu le "film de trop", pour ainsi dire, celui qui concentrerait ses défauts (trop de verbe), sans avoir ses qualités (l'aspect physique du verbe). Je suis un peu dur : c'est très plaisant à regarder, plutôt intéressant dans le sujet et l'écriture des dialogues. Mais Desplechin se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2009

L'Aimée (2007) d'Arnaud Desplechin

Un documentaire intime à savourer avant ou après Un Conte de Noël. Après avoir apprécié de subtiles parts d'intimité dans la fiction mise en scène par A. Desplechin, il nous est donné à voir ici la part de romanesque dans la vie intime et familiale d'Arnaud D. Après avoir évoqué une mystérieuse personne décédée quelques mois plus tôt, le cinéaste se rend dans la maison familiale que son père s'apprête à vendre. C'est pour lui l'occasion de le questionner sur les différentes histoires de famille, et notamment sur la figure de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2008

Un Conte de Noël d'Arnaud Desplechin - 2008

Que demander de plus au cinéma que ce film bouleversant, aussi génial dans son écriture que dans sa mise en scène ? Un Conte de Noël est plus que maîtrisé : on dirait une de ces grandes comédies américaines parfaites, avec en plus ici une amertume et un humour sarcastique qui renversent. L'audace du sujet, alliée à une finesse de construction et de regard, c'est l'alchimie totale. Ce film devrait enfin mettre un terme à l'image de cinéaste intello de Desplechin. S'il est brillant dans son élaboration, il ne cesse jamais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juin 2007

Comment je me suis disputé... (Ma Vie sexuelle) d'Arnaud Desplechin - 1996

Voilà typiquement le genre de film qui pourrait être absolument détestable : à l'heure où le terme "bobo" n'était pas encore en vogue, Desplechin signe un film "Rive Gauche" à mort, parisianissime, dans la tradition du cinéma français branchouille. On suit en effet pendant 3 heures, à grands renforts de longs dialogues, les affres amoureuses et métaphysiques de Paul Dedalus (eheh), dont les seuls soucis sont ses rapports avec les femmes et avec lui-même, ses amours systématiques pour les petites amies de ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 mars 2006

Léo en jouant "dans la compagnie des hommes" (2003) d'Arnaud Despléchin

Dans cette tragédie shakespearienne (puisque l'on peut se noyer dans les yeux d'Ophélie Mouglalis), où le besoin du pouvoir éclate dans la confrontation entre le fils adoptif (énergique Sami Bouajila) et le père (péchu Jean-Paul Roussillon), on a droit à toutes les passes d'armes, trahison, secrets, mensonges, envie, désespoir. L'une des forces de Despléchin c'est de savoir marier aisément la version ciné aux répétitions théâtrales, ces dernières devenant de plus en plus présentes à mesure que le film avance: comme si tout décorum... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1