30 avril 2014

La Vallée du Bonheur (Finian's Rainbow) de Francis Ford Coppola - 1968

Pour brouiller complètement les idées de nos fidèles commentateurs, voici un savant dosage entre comédie musicale à l'ancienne, clowneries de Fred Astaire et "New Hollywood". A boire et à manger, donc. Et à fumer aussi, dirais-je : ce film est hallucinant, halluciné, et hallucinogène, la preuve que Coppola n'a pas attendu Apocalypse Now pour se rouler des 11 feuilles gros comme des troncs. Finian's Rainbow, c'est le Magicien d'Oz sous champi, c'est Minnelli à l'ère hippie. Vous dire du coup que le film est parfaitement maîtrisé et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:07 - - Commentaires [44] - Permalien [#]

09 janvier 2013

Twixt (2012) de Francis Ford Coppola

Les Cahiers ont trouvé cela génial, Télérama à chier, c'est toujours de bonne augure... Ou pas. Coppola nous emmène dans les dédales de la création avec l'histoire de cet écrivain de seconde zone (un "sous-King", cela en fait même un écrivain de troisième zone) en mal d'inspiration, en dépression depuis la mort de sa fille, en difficulté financière, pas au mieux avec sa femme, bref en mal... Il arrive dans une petite bourgade pour présenter son dernier ouvrage dont tout le monde se fout (le dernier Coppola... ohohoh), une ville... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2010

Tetro de Francis Ford Coppola - 2009

Qu'on se le dise : le père Coppola semble faire une progressive croix sur ses inspirations fadasses récentes, et retrouve pas mal de son style flamboyant avec ce film-là. C'est un vrai bonheur de retrouver la patte du Coppola qu'on a passionnément aimé dans les années 70, celle des excès poétiques, du lyrisme et des sentiments décuplés. Bon, on est pas encore revenu à la hauteur des Godfather, certainement, mais Tetro y tend au moins dans sa deuxième moitié, ce qui promet pour la suite. Dans toute la première partie, en effet, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2009

Tucker (Tucker : The Man and His Dream) de Francis Ford Coppola - 1988

Non, décidément, rien de bon dans ces productions grand public du Coppola des années 80. Tucker est un film certes regardable, mais complètement gâché par le goût du porte-monnaie que Francis Ford regarde avec beaucoup trop de complaisance pour être vraiment honnête. On comprend bien qu'il y a derrière cette biographie de l'inventeur génial une sorte d'auto-portrait du cinéaste en rêveur ambitieux, et qu'il profite de ce scénario pour tenter de régler quelques comptes avec ses producteurs. Mais plutôt que de critiquer le système en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2009

Conversation Secrète (The Conversation) de Francis Ford Coppola - 1974

The Conversation est un film de cinéphile pur et dur, qui réussit à parler de la passion (de l'obsession) de Coppola pour le cinéma tout en pointant les dérives déjà inquiétantes en 1974 de la surveillance à outrance. Sur fond de Watergate (subtilement évoqué tout au long du film), on assiste au travail quotidien de Harry Caul, taupe professionnelle, as du bricolage, engagé en free-lance pour espionner ses contemporains. Son grand truc, c'est le son, arriver à saisir une conversation privée à 200 mètres de distance et à obtenir un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 mars 2009

Coup de Coeur (One from the Heart) de Francis Ford Coppola - 1982

Décidément pas grand chose de savoureux dans le cinéma de Coppola des années 80 (pas encore tout revu, mais comptez sur moi). C'est même assez sidérant de voir que le bougre, juste après Apocalypse Now, ponde cette sirupeuse production qui arrive de nulle part. Bancal, heurté, assez laid, pas très tenu, One from the Heart est l'archétype de l'échec annoncé : Coppola met tout entre les mains de ses techniciens (certes talentueux), signe des chèques faramineux et espère que ça fera du grand cinéma. Ca ne donne qu'un clinquant écrin... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


12 mars 2009

Outsiders (The Outsiders) de Francis Ford Coppola - 1983

Toute petite mouture coppolienne, The Outsiders apparaît aujourd'hui bien veilli, et même à deux doigts de la ringardise la plus totale. Qu'est-ce qui a pris le maître de s'attaquer à ce scénario lourdissime et clicheteux ? Sûrement l'honorable désir de filmer la jeunesse de son temps, et de donner sa propre vision des films de gangs, une vision tendre et glamour du voyou des temps modernes. Il tente donc de faire son West Side Story à lui, un West Side Story qui serait passé par le prisme de sa cinéphilie : on croise au milieu de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 janvier 2009

Le Parrain III (The Godfather : Part 3) de Francis Ford Coppola - 1990

Suite et fin de la Famiglia, et résultat des courses : Coppola aura réussi à tenir un cap parfait sur près de 9 heures, et livre encore une fois, avec ce 3ème opus, un point de non-retour du film de mafia. Pourtant, cet épisode-là, de loin le plus ambitieux, s'éloigne pas mal des canons du genre : très peu de violence, une thématique de la rémission qui paraît presque inconcevable vues les parties précédentes, une galerie de personnages vieillissants bien loin des gangsters glamour d'antan... The Godfather : Part 3 s'intéresse à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2009

Le Parrain 2ème Partie (The Godfather : Part II) de Francis Ford Coppola - 1974

Toujours au sommet de sa forme, Coppola affine dans cette deuxième partie ce style mortifère qu'il avait mis en place dans l'épisode précédent. Assez peu de bagarre dans ce volet impérial, mais plutôt de longues conversations à double tranchants dans des fauteuils en cuir, entre truands de plus en plus torves et finauds. L'aspect politique, déjà esquissé précédemment, prend ici toute sa place, Michael Corleone accusant le coup d'un passage du banditisme de rue à un banditisme à grande échelle. On joue avec la guérilla cubaine, on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2009

Le Parrain (The Godfather) de Francis Ford Coppola - 1972

Faisons court : voilà le classique de chez classique pour ce qui est du film de gangsters, et la réputation n'est pas usurpée. Même en ayant été copié et recopié, dans 99% des cas en moins bien, The Godfather garde aujourd'hui toute sa force. On reconnaît tous les motifs, repris depuis par tout le monde, mais, allez savoir pourquoi, on s'étonne toujours devant les évènements d'un scénario pourtant très balisé, sans surprise : on sait dès l'apparition de tel personnage qu'il finira certainement le corps criblé de balles, ça ne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2    Fin »