12 février 2021

Les Poupées (Le Bambole) (1965) de Dino Risi, Luigi Comencini, Franco Rossi & Mauro Bolognini

Alors oui, me direz-vous, les films à sketches, on en revient souvent très vite ; on a heureusement ici quatre pointures qui aiment à contempler la gent féminine et qui finissent par nous servir quatre petites histoires assez plaisantes (un léger moins pour le Comencini et un léger plus pour le Rossi) sans pour autant nous lasser. Cela relancerait presque notre goût pour le "genre". Le Coup de Téléphone de Dino Risi O Gloire à Virna Lisi et son corps qui rendrait dingue n'importe quel être sensible à la beauté. Ici c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2020

I Miss Sonia Henie (1971) de Godina, Makavejev, Brass, Tirnanić, Ðorđević, Morrissey, Wiseman, Forman & Henry

Je sais bien que l'ami Gols n'a pas besoin de moi pour faire ces petites odyssées mais ce titre m'intrigua et je finis bien entendu par tomber sur la chose : une brochette de réalisateurs apparemment réunis lors du festival de Belgrade ; le principe de ce court fait de courts : un appart, un plan fixe, des personnages (en solo, en couple, en groupes) qui s'agitent et un objectif : que la phrase-titre soit prononcée ; chacun y va bien sûr de sa petite variation, Makavejev en mode grimace et escargot (on a rarement vu des langues... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 août 2020

Aria (1987) de N. Roeg, C. Sturridge, J.L. Godard, J. Temple, B. Beresford, R. Altman, F. Roddam, K. Russel, P. Jarman, B.Bryden

N'étant point un grand fan, et encore moins un grand connaisseur par la force des choses - et du destin - des grands airs d'opéra, il était clair que cette collection de vidéo-clip anti MTV avait peu de chance de me plaire. Bon, au moins, on peut pas dire que ce soit une surprise en soi, j'ai baillé tout mon soûl. Il a beau y avoir une certaine diversité des genres, le piètre amateur que je suis ne s'est guère passionné devant ces mises en scène soignées à l'excès, comme si la musique dite "sérieuse" devait forcément donner des films... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2020

Chants pour la Victoire (Hisshoka) (1945) de Makino, Mizoguchi, Shimizu, Tasaka, Osone, Takagi & Tetsuo Ichikawa

Pas moins de sept réalisateurs pour cette série de courts-métrages nippons où l'on sent le parfum de la victoire (ouais, ils avaient le nez creux). De la bonne vieille propagande avec tout de même aux commandes Kenji Mizoguchi et Hiroshi Shimizu... Le seul problème, c'est qu'il n'y a pas vraiment moyen de savoir qui a fait vraiment quoi sur l'action... En cherchant des infos sur la question, je me suis rendu compte que ce film, précisément, devait passer aujourd'hui à la cinémathèque française dans le cadre du cycle Shimizu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2020

L'Atelier d'Eric Rohmer (1993-2009) de différentes jeunes femmes

Série : « Le Modèle » Un dentiste exemplaire (1998) de Aurélia Alcaïs, Haydée Caillot & Stéphane Pioffet Une jeune femme a envie de faire un voyage aux Etats-Unis mais a besoin d'argent. Son amie lui propose de poser nue pour un photographe ; elle feuillette un livre, regarde différents modèles, hésite à participer. Suite à un malencontreux problème de couronne (on peut jamais faire confiance aux pommes), elle se rend chez son dentiste, tout du moins chez le remplaçant de ce dernier. Gasp, elle reconnaît en lui un des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 avril 2020

Henri Langlois vu par... (2014) de treize cinéastes aguerris

Si vous voulez savoir pourquoi l'écran de la cinémathèque est plus grand que les films projetés, pourquoi Coppola a baptisé sa maison de production Zoetrope, comment fabriqué une rosette avec un paquet de cigarettes, que faisait Buster Keaton en larmes à la cinémathèque, en quoi le froid et le manque d'argent a conduit Wim Wenders à la cinémathèque, ce que faisait Frears en 68 à Paris, pourquoi Malraux est à l'origine de Mai 68... et divers autres questions futiles, vous pouvez passer trente minutes à regarder ce petit hommage auquel... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2020

Stimulants (Stimulantia) (1967) de divers cinéastes suédois

On dit souvent que les films à sketchs sont ratés. C'est pas forcément à tort et en voici pour le coup une bien belle preuve. Huit courts-métrages qui n'ont franchement pas grand-chose à voir les uns avec les autres et encore moins avec le titre donné à la chose (le gros sac fourre-tout du champ lexical des "stimulants"...) : tiens, moi je vais parler de Chaplin, moi de mon gosse, moi des 24 h du Mans, moi je vais adapter Maupassant, moi je vais trousser une comédie misogyne... Bref, non seulement, ça part en vrille mais en plus on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2020

Testaments de Femmes (Jokyô) (1960) de Kon Ichikawa, Yasuzô Masumura & Kôzaburô Yoshimura

Un titre français plutôt obscur alors même qu'il s'agit là d'histoire de femmes fortes, malines et... un peu vénales (mais avec tout de même, éventuellement un petit cœur). La première histoire est signée Masumura et suit la délicieuse Ayako Wakao. Celle-ci vole de club en club, vogue d'homme en homme jusqu'à vouloir mettre le grappin sur un « fils de ». Séduisante, toujours suffisamment rusée pour laisser les hommes en plan (après avoir empoché l'argent), elle n'est pas aussi bête, dans sa gestion, qu'un footballeur :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2018

W.C. Fields - Six Short Films (1915-1933) de Monte Brice, Clyde Bruckman, Edwin Middleton, Leslie Pearce & Arthur Ripley

Pool Sharks (1915) de Edwin Middleton C'est parti pour une petite rétro, non pas de l'homme qui ne sourit jamais, mais de l'homme qui ne m'a jamais fait sourire. Fields fait donc ses grands débuts d'acteur comme joueur de billard. Petite compète avec un avorton qui va forcément mal tourner tant les deux hommes se charrient... On retiendra éventuellement de la chose que les boules de billard se déplacent à l'aide d'une technique d'animation assez primaire (l'ancêtre du stop-motion ?) faisant ainsi des figures irréalisables... A part... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
09 septembre 2018

Les petites Perles au Fond de l'Eau (Perlicky na dne) (1965) de Chytilová, Jires, Menzel, Nemec & Schorm

La crème de la Nouvelle tchèque s'unit en adaptant Bohumil Hrabal et livre dans les sixties ces perles cinématographiques (plus ou moins grosses). En tête de gondole La Mort de Baltazar de Jiri Menzel : un couple passionné de moteurs et en particulier de motos (à l'oreille, les deux vieux peuvent te reconnaître une Honda modèle 1958) se rend sur un circuit ; le bonhomme ne cesse de se vanter d'avoir toujours été là lors d'accidents tragiques et de victoires retentissantes. Comme attendu, un nouveau drame aura lieu lors de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]