27 mars 2008

Portrait of Jason (1967) de Shirley Clarke

Présenté comme le film le plus "fascinant" aux yeux d'Ingmar Bergman, on a un peu du mal de prime abord à faire le lien entre cette confession d'un prostitué black homo et l'univers du maître suédois... Si ce n'est sûrement la volonté d'aller aux tréfonds de l'âme humaine. Jason raconte son parcours et diverses anecdotes lors d'une seule soirée, de plus en plus imbibé par l'alcool (sans parler des ptits pétards); se mettant résolument en scène comme s'il parvenait enfin à réaliser son rêve de faire le one man show de sa vie,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1