03 juillet 2016

Le Canardeur (Thunderbolt and Lightfoot) (1974) de Michael Cimino

N'ayant pas de films de Michel Rocard ou d'Elie Wiesel sous la main, il est normal que je me rabatte sur la toute première oeuvre de Cimino. Il s'agit donc d'un bon vieux "buddy-road-movie" des familles avec le taiseux Eastwood (on l'aime bien mais reconnaissons ici qu'il n'a pas grand-chose à jouer ; son personnage est, qui plus est, très monolithique : il a fait la Corée, il n'est pas mauvais pour manier des armes et utiliser ses poings, ça ne suffit pas pour lui donner du relief) et le trublion et encore jeunot Jeff Bridges.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2008

La Porte du Paradis (Heaven's Gate) de Michael Cimino - 1980

Après Alien, c'est un nouveau culte qui s'effondre sous mes yeux pantois : je n'ai pas du tout été emporté par Heaven's Gate, que je trouve en grande partie raté malgré l'ambition évidente (et dérangeante) de Cimino. On a la gênante impression que le gars a voulu jouer les Visconti, ou les Leone, sans jamais parvenir à trouver la bonne distance par rapport à son histoire, se laissant trop souvent déborder par la magnifiscence de ses décors et de sa fresque. Cimino voudrait trouver le juste équilibre entre histoire intime et grande... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]