24 janvier 2012

Il était une Fois en Anatolie (Bir zamanlar Anadolu'da) (2011) de Nuri Bilge Ceylan

Nuri Bilge Ceylan fait vraiment partie des grands cinéastes contemporains et il le prouve une nouvelle fois avec ce film : une grande fresque, à en croire le titre ? Pas vraiment si on ne se fie qu'à la trame, étalée sur moins de 24 heures : un homme a été arrêté, on recherche le cadavre qu'il a enterré, on l'exhume, on l'autopsie... Dit comme ça, cela a toutes les allures du film le moins passionnant du siècle... Si on s'intéresse de plus près aux personnages principaux, aux secrets qu'ils cachent (le "présumé" assassin, le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2010

Kasaba (1997) de Nuri Bilge Ceylan

C'est vrai que le cinéaste turc fait partie de ceux qui aiment à prendre leur temps, semblant donner plus d'importance à la création d'une ambiance (photo noir et blanc déjà magnifique, travail impeccable sur la bande sonore qui rend compte de chaque frémissement de la nature) qu'à la progression de son scénar. Dédiée à ses parents, on ressent indéniablement, dans cette oeuvre, la volonté de se pencher sur le monde de son enfance se focalisant, en particulier, sur trois longues séquences : une classe d'école entourée de neige, une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2009

Les trois Singes (Üç maymun) (2008) de Nuri Bilge Ceylan

Esthétiquement parlant, on ne peut définitivement rien reprocher au gars Nuri : immense sens du cadre, de la lumière, du plan-séquence. Certes au niveau du rythme, le cinéaste porte bien son nom mais cela permet également de se sentir au plus près de ses personnages, de sentir leurs longs moments d'introspection (les plans au ralenti avec juste leur souffle légèrement amplifié), de pénétrer leur conscience, leurs doutes. Ceylan réalise peut-être un nouvel opus encore plus dépouillé, moins ironique qu'un Uzak notamment (si ce n'est la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Les Climats (Iklimler) (2007) de Nuri Bilge Ceylan

La crise d'un couple filmée en plans fixes, sans dialogues ou presque, dans son intériorité la plus intime, ça vous rappelle rien ? A Ceylan aussi, ça lui rappelle Antonioni, modèle qu'il brandit sans complexe tout au long de ce film ardu et pas commode. Le problème, c'est que l'ombre du géant envahit un peu trop Les Climats, et que Ceylan n'en a pas le génie. Si le film est très beau dans sa radicalité, dans la longueur de ses plans, et dans ses paysages splendides que même la copie pourrie qu'on m'a projetée n'a pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2007

Nuages de Mai (Mayis sikintisi) de Nuri Bilge Ceylan - 2000

Un cinéaste qui retourne dans sa région natale pour y réaliser son film avec les habitants du coin, ça rappelle quelque chose, et effectivement Ceylan ne cache aucune de ses références : l'ombre de Kiarostami plane sur Nuages de Mai, le Kiarostami de Au Travers des Oliviers surtout. Les thèmes et les choix esthétiques sont les mêmes. On retrouve cette même thématique de la suprématie de la vie sur le cinéma, à travers quelque plans très intelligents qui décadrent légèrement le film en train de se faire pour montrer la nature, le vent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2006

Uzak de Nuri Bilge Ceylan - 2002

Enfin un film turc qui ne joue pas la carte du passé et de la campagne pauvre, qui ne fait pas turquement un film turc turquisant. Uzak est un film très contemporain, ancré dans le monde, et profondément au jus de ce qui se fait dans le cinéma mondial d'aujourd'hui. Ceylan a vu, a priori, Wong Kar-Wai et Jacques Tati, Alain Cavalier et Ozu. La Turquie, loin des clichés véhiculés d'habitude (et souvent par les cinéastes locaux eux-mêmes) est ici représentée par la seule Istanbul (à part les premiers plans, somptueux). On y roule en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1