20 mai 2021

Sweetie (1989) de Jane Campion

Gols hait Campion. On ne peut malheureusement guère lui donner tort à la vue de ce premier film de la dame qui m'a plongé dans un ennui digne d'une bière tiède australienne... Que ce scénario est fade, que ces personnages sont vains, que ces dialogues manquent de souffle. Il faut attendre au moins trente secondes entre chaque réplique et la première demi-heure vous assomme littéralement. Les deux qui suivent sont pires. Cette histoire de famille entre une jeune fille rangée et frigide et sa sœur, Sweetie, dévergondée et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Bright Star (2009) de Jane Campion

Oh ben po brillant le bazar, pas loin d'être ce que j'ai vu de pire ces derniers temps, même... Je vous la fais courte : John Keats habite chez les Brawne. Il est coiffé comme Ariel Wizman, n'a guère plus d'humour mais il écrit comme un Dieu - même si personne ne s'en rend encore vraiment compte (du coup il est tout pauvre). La fille Brawne, Fanny, résiste mais ne peut empêcher son petit coeur romantique de tomber amoureux romantiquement de ce romantique... Quand ils s'embrassent, ils mettent même pas la langue, quand ils se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]