05 juin 2018

La Piste de 98 (The Trail of '98) (1928) de Clarence Brown

En voilà du bon vieux film d'aventures comme on n’en fait plus ! DE L'OR AU KLONDIKE ! Ce pourrait être le titre rallongé d'un livre de Cendrars, c'est ici une aventure extrême, un voyage au bout de la neige, une aventure de dingue qui rend fou. Partout dans le pays, l'espoir renaît : chez les vieux qui n'ont plus rien à perdre, chez les gamins qui ont tout à gagner, chez les jeunes ou les vieux couples, chez les frères... De l’or ! Chacun trouve un moyen de locomotion pour venir prendre ce bateau qui les emmènera en cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2018

Ames libres (A Free Soul) (1931) de Clarence Brown

Ah ces bons ptits films pré-code qui osait même le ménage à trois... Enfin, pas exactement non plus... En haut du triangle, Norma Shearer, petite bourge qui ne tient pas en place et avec une tchatche ça comme. A la base du triangle, les deux prétendants : d'un côté, le sage et paisible Leslie Howard, garçon racé et affecté qui est l'un des dix meilleurs joueurs de polo au monde (ou de curling, je confonds toujours l'intérêt des deux sports) ; de l'autre, un Clarke Gable encore imberbe mais mauvais comme une teigne : petit ponte de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2017

L'Aigle noir (The Eagle) de Clarence Brown - 1925

Magnifique petit mélodrame muet qui vous réchauffe le coeur et vous donne la banane tout à la fois. Clarence Brown s'empare d'un roman de Pouchkine et le transforme en film d'aventures grand crin, avec ce qu'il faut de moments de bravoure, de baisers passionnés et de félons bien félons, et le spectateur moyen en a franchement pour son argent. Parce qu'il a spolié sa famille, l'immonde Kyrilla est harcelé par le beau et fougueux Aigle Noir, alias Vladimir Dobrovsky. Celui-ci est un déserteur de l'armée russe, car il était lui-même... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2014

L'Intrus (Intruder in the Dust) (1949) de Clarence Brown

Le Brown adapte Faulkner sans qu'il ait malheureusement la talent ou la fougue d'un Ford. Il est question ici d'un homme accusé (un Black) d'avoir tiré dans le dos d'un blanc ; une foule aimerait sans autre forme de procès lyncher le gars, le brûler ou l'écarteler - on peut toujours faire confiance à une foule aveugle. Heureusement un ptit blondinet (qui respecte le Black, de loin) et une vieille (un attelage guère fordien, j'en conviens) sont prêts à tout pour faire éclater la vérité. Suspense... Je n'aimerais pas être trop dur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
24 septembre 2009

Viens avec moi (Come Live with me) (1941) de Clarence Brown

James Stewart et Hedy Lamarr qui partagent l'affiche sous la direction de Clarence Brown, c'est forcément tentant. Et cette petite comédie romantique est en effet pleine de peps même si on voit venir de loin la trame, grosse comme un château de Disneyland. Chaque apparition de Hedy Lamarr arrache des petits ouah d'amourachement, James Stewart joue avec bonheur le gars plus godiche qu'un gamin de 12 ans qui n'ose embrasser son premier flirt, et quelques petites situations cocasses, du romantico-poétique au sexuellement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2009

Intrigues (A Woman of Affairs) (1928) de Clarence Brown

Clarence Brown nous régale du début à la fin en assurant à la fois le spectacle - une bagnole qui fonce à toute blinde passant miraculeusement au dessus d'ouvriers dans des tranchées jusqu'à cette bagnole, la même,... qui, dans l'utlime séquence, roule beaucoup moins vite - mais surtout en déclinant avec brio toute une grammaire du cinoche à grand renfort d'angles originaux de prise de vue (une plongée qui écrase notre pauvre Greta dominée par le père de l'homme qu'elle aime), de jeu avec la profondeur de champ (les retrouvailles... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2009

La Chair et le Diable (Flesh and the Devil) (1926) de Clarence Brown

La Garbo se plaît à jouer les briseuses d'amitié diabolique dans ce Jules et Jim à l'ancienne. Elle pourrait passer pour la pire des garces - ce qu'elle est - mais chacune de ses apparitions est tellement divine qu'on comprend à quel point nos deux héros demeurent tout troublés. Emmené par une musique valsante et possédant de somptueux décor, le film possède encore et toujours un vrai charme et bénéficie de quelques séquences terriblement marquantes; la sensualité et la malignité de la Greta, la tension lors des duels, l'amitié mise à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2007

Sa Femme et sa Dactylo (Wife vs. Secretary) (1936) de Clarence Brown

Comédie très enlevée avec d'un côté le duo Clarke Gable/Myrna Loy et de l'autre la bouillante Jean Harlow associée au ptit James Stewart, 24 ans, dans l'un de ses premiers rôles d'amoureux transi. Si l'association du charmeur Gable aux cheveux de corbeau avec la blonde platine Harlow a déjà fait ses preuves, cette dernière trouve un rôle beaucoup plus mûr de secrétaire non-opportuniste: s'ils s'entendent comme larrons en foire, Gable n'est prêt en rien à sacrifier son bonheur conjugal avec Myrna (rarement vu un couple aussi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]