25 avril 2012

Graine de Violence (Blackboard Jungle) (1955) de Richard Brooks

Toujours à l'affût des conseils avisés de nos lecteurs - thanks Alfio -, j'ai maté ce Blackboard Jungle de Richard Brooks où Glenn Ford se plaît à jouer les profs d'anglais à la Bégaudeau et les gamins à jouer aussi mal les ptits caïds merdeux et violents que ceux de La Journée de la Jupe (...). On sent bien que ce bahut ricain - genre de lycée professionnel - dans les fifties renferme autant de futurs prix Nobel que l'établissement Albert Einstein à Montluçon (petite dédicace personnelle purement caustique... sorry) : un joli petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 octobre 2009

De Sang-froid (In cold Blood) (1967) de Richard Brooks

Adaptation absolument saisissante de l'oeuvre de Capote, grâce notamment à un noir et blanc aux contrastes sublimes signé Conrad Hall (Cool Hand Luke, Electra Glide in Blue, American Beauty entre autres...). Pas de défilé de stars, juste des acteurs donnant leur partition au cordeau, à l'image des deux personnages principaux : le fanfaron Dick (Scott Wilson), un vrai mariole tout en gueule, aussi consistant qu'une fougère, qui rêve d'ascension sociale sans en avoir les moyens intellectuels et le sanguin Perry (Robert Blake),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 février 2009

Doux Oiseau de la Jeunesse (Sweet Bird of Youth) (1962) de Richard Brooks

On reconnaît la patte du Tennessee Williams dans ces personnages qui se battent avec leurs tares mais tentent toujours d'y croire : Paul Newman, tout d'abord, en gigolo qui rêve de gloire et tente de recoller les morceaux du passé, Geraldine Page, ensuite, une star qui a tenté un come-back et qui noie son chagrin dans l'alcool et la drogue (un excellent cocktail) ou encore Ed Begley, gros politicien véreux qui laisse à son fils le soin de faire le travail de sape. On a forcément droit à de longs dialogues, de terribles duels de mots,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 novembre 2007

Elmer Gantry (1960) de Richard Brooks

Burt Lancaster s'en donne à cœur joie dans ce rôle de prêcheur beau parleur capable de te vendre ses chaussettes, sa mère et Dieu, en un lot unique. Sourire carnivore, animal férocement magnétique dès qu'il se retrouve devant une foule, il est prêt à tout pour plaire et surtout à se faire aimer par la calme et fébrile Jean Simmons. Très bonne alchimie dans ce couple capable de séduire des fidèles par centaines, l'une par son côté pur et diaphane, l'autre par sa roublardise et un débit qui fait penser à celui d'un tonneau à bière... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1