30 décembre 2013

La Fille de nulle Part (2013) de Jean-Claude Brisseau

Jean-Claude Brisseau et Virginie Legeay, voilà sans doute les deux plus grands acteurs de l'année. Nan, je déconne. Tournant dans son appart avec deux euros et six morceaux de tissus, Jean-Claude engage sa voisine pour réaliser un film intimiste teinté de phénomènes paranormaux. Attention, vous en prendrez plein les yeux au niveau de l'érotisme (euh, non) et des effets spéciaux (dignes de J.J. Abrams... Allons, ne soyons pas caustique, ils font malgré tout leurs petits effets si on oublie ce fantôme ridicule et les bruits de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2009

A l'Aventure (2009) de Jean-Claude Brisseau

Me voilà bien sceptique devant cet opus final de la trilogie (Choses secrètes, Les Anges exterminateurs) du père Brisseau consacrée, disons-le froidement, au cul. Cette exploration du plaisir sexuel, essentiellement féminin - la femme peut avoir des orgasmes qui pètent le feu, l'homme peut bien, la plupart du temps, se contenter de regarder et s'en inspirer... - se double cette fois-ci, accrochez-vous, d'une dimension mystique, voire psychoanalytique pour ne pas dire cosmogonique (bon sang, après ça, je peux me suffire de mots... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2008

La Vie comme ça (1978) de Jean-Claude Brisseau

Voilà pas le film le plus gai, mais sûrement le plus radical de Brisseau : violence des grands ensembles, indifférence généralisée, aliénation, suicides en pack de 12, pression et harcèlement sexuel au taff, il est clair que le constat est amer et ne donne pas forcément très envie de pénétrer plus en avant dans la vie extraordinaire des banlieusards de Bagnolet. Avant De Bruit et de Fureur, Brisseau frappe là où ça fait mal pour constater le vide moral intersidéral de notre bonne vieille contrée.Agnès quitte le bahut -faut dire c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2007

Un Jeu Brutal (1983) de Jean-Claude Brisseau

Les parcours croisés d'une jeune fille infirme, et son évolution de la fureur à la sérénité, et d'un biologiste autoritaire, solitaire et parano (Cremer qui trouve toujours chez Brisseau des rôles à sa juste valeur). Isabelle est révoltée et on peut la comprendre, paralysée des jambes depuis sa naissance et abandonnée par sa mère puis par son père qui décide soudain de "reprendre en main" son éducation; plutôt favorable à des méthodes spartiates, il impose un programme à sa fille, du lever à 6h30 aux différentes "leçons... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2007

De Bruit et de Fureur (1988) de Jean-Claude Brisseau

Brisseau est l'un des premiers à se pencher sur les banlieues françaises et livre un film qui 20 ans plus tard garde toute sa rage et son désespoir.Lorsque son fils met le feu aux paillassons, Cremer (extraordinaire en fou furieux) accueille le gardien et les voisins à grands coups de poings dans le ventre; pour l'assistance sociale ça vire à la menace sous pistolet; sinon, au mieux il s'entraîne avec son oncle à faire des cartons à la Winchester dans son couloir... Si l'aîné, malgré la pression de son père qui se fait un petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2007

Les Anges exterminateurs (2006) de Jean-Claude Brisseau

On comprend rapidement le projet de Brisseau de montrer toute sa bonne foi "d'artiste" sans faire l'impasse sur sa grande naïveté: demander à des filles de faire des essais en couchant ensemble pour parvenir à "capter le plaisir", certes, pourquoi pas me direz-vous... Le seul problème au final c'est que si cela plaide en sa faveur (ah po touché le Jean-Claude, juste filmé et encouragé, avant de se faire déborder...) cela ne suffit pas à faire un film; l'intrigue est bien mince -le montage de son projet et la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1