10 septembre 2020

Madame Hyde de Serge Bozon - 2017

On aime ou pas, mais le moins qu'on puisse reconnaître à Serge Bozon est de tracer une ligne très personnelle dans le sage et trop souvent monochrome cinéma français. Madame Hyde atteint de ce point de vue des sommets : il fera bondir la plupart, mais saura trouver le coeur d'autres, ce qui, de temps en temps, fut bien mon cas. Ce film échappe à tous les radars, et ceux du bon goût, et ceux de la vraisemblance, et ceux de la trame bien faite, et ceux de l'esthétique cinématographique en règle générale. Oui, de temps en temps, c'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 janvier 2014

Tip Top (2013) de Serge Bozon

Les premières minutes du film laissent présager quelques bons moments de rigolade : un François Damiens en commissaire finaud plein de rouerie, une Isabelle Huppert plus pète sec que jamais, une Sandrine Kiberlain grand gigue et mollassonne qui est d'entrée de jeu géniale avec ses airs d'ahurie. Bon il y a bien une enquête, un fond sociétal (sur la communauté algérienne) mais l'on sent bien que cela ne reste qu'un vague prétexte pour servir des séquences de plus en plus décalées. C'est ambitieux, original, culotté... le seul problème... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2010

La France de Serge Bozon - 2007

Notons d’abord, en préambule, le louable effort de la jeunesse cinématographique française pour tenter d’éclater un peu le moule formaté de la fiction hexagonale. Que ce soit pour Guiraudie, Grandrieu, Lvovsky, Katerine ou donc Serge Bozon, on ne peut que saluer ces tentatives (inégales) pour renouveler un peu les formes. Rien que pour ça, le cinéma de Bozon mérite d’être vu. Il y a dans La France (comme dans Mods), un ton absolument personnel, d’une belle originalité, et une audace réjouissante dans le montage et la mise en scène qui... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 04:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

Mods de Serge Bozon - 2003

On accorde trop peu souvent aux cinéastes le droit de faire de la poésie, leur demandant toujours de raconter quelque chose. Mais, comme disait Truffaut, il est parfois plus important de vouloir montrer que de vouloir dire. Bozon semble avoir bien compris ce principe dans ce Mods étrange et borderline. L'histoire, s'il y en a une, on n'y comprend goutte : on sait qu'un jeune homme vivant dans une sorte de campus universitaire est devenu subitement aphasique et mutique ; on sait que ses deux frères militaires sont appelés en renfort... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]