07 août 2008

Zardoz de John Boorman - 1974

On est sans arrêt partagé entre la franche rigolade et la totale consternation à la découverte de ce film de série Z', naviguant le cul entre deux chaises : est-ce une grosse farce à prendre au 8ème degré, comme semble l'indiquer le prologue taquin ? Ou est-ce un infâme essai de SF fauché et kitsch qui se prend pour 1984 ? Pour ma part, j'ai choisi la première option, celle du bidonnage, et j'avoue que j'ai été servi. Le scénario est proprement inrésumable, et accumule tous les poncifs de la SF grande école : en gros, une brutasse... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juin 2008

Excalibur de John Boorman - 1981

Dans Excalibur, l'important, c'est le "ex". Ben oui, parce que, il faut bien reconnaître que 27 ans plus tard, cette histoire de chevalerie a pris pas mal de rides, et qu'on a aujourd'hui plus tendance à afficher un sourire ironique qu'à trembler pour les mésaventures d'Arthur et de ses potes. Finalement, les créateurs de Sacré Graal ou de Kaamelot, on s'en rend compte, ont à peine forcé le trait pour se moquer de ce genre de productions : difficile d'éviter le ridicule achevé en montrant des gusses engoncés dans des armures... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 décembre 2006

Le Point de non retour (Point Blank) (1967) de John Boorman

Lee Marvin (dit the Rock -forcément ça se passe à Alcatraz, facile - qui a aussi survécu à un film de Boisset, 3 ans certes, c'est déjà bien) est vraiment po content (son pote avec qui il a monté un coup l'a abattu froidement et s'est barré avec sa femme et sa thune) et quand il plonge avec deux bastos dans le bide dans les courants traîtres qui entourent la prison d'Alcatraz, on donne pas cher de sa peau. Mais plus résistant que le Marvin, à part Jack Bauer, je vois pas. Il va remonter un à un les différents échelons de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1