21 mai 2020

Rien sur Robert (1999) de Pascal Bonitzer

Tout petit hommage pour ma part au gars Piccoli que l'on retrouve seulement dans deux séquences de ce film bien maigre... Je me rattraperai, je n'ai pas dit mon dernier mot. Bonitzer nous convie ici à une sorte de comédie sentimentale très débridée, qu'il semble filmer sans plan préalable... Autant dire que cela part dans tous les sens. C'est ce qui donne, parfois, un certain "charme" à la chose : on ne sait jamais ce que la scène suivante nous réserve et les acteurs sont en free-lance : Luchini s'en donne forcément à cœur joie,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2013

Cherchez Hortense de Pascal Bonitzer - 2012

On n'a jamais parié grand-chose sur Bonitzer en tant que réalisateur, il faut l'avouer. Au vu de ce charmant Cherchez Hortense, on a peut-être eu tort : à défaut d'être remarquable dans sa mise en scène, il l'est au moins dans son écriture et dans sa direction d'acteurs, ce qui est déjà une bonne chose. Bon, il n'y a rien de génial là-dedans, mais dans le genre "chronique contemporaine douce-amère", ça marque quand même quelques points, Bonitzer parvenant à trouver un étrange ton entre comédie et drame, entre dépression et lumière,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2010

Petites Coupures (2003) de Pascal Bonitzer

"On est plus dans le vaudeville que dans le drame", dit en substance une Kristin Scott Thomas relativement lucide sur les ressorts de cette histoire; il est clair également qu'au niveau de la crédibilité des situations et de leur enchaînement, Bonitzer a tout l'air de s'en foutre comme de sa première chaussette, semblant uniquement se concentrer  sur le marivaudage du gars Auteuil qui s'en donne véritablement à coeur joie : ce dernier passe de la sérieuse et politisée Emmanuelle Devos - sa femme -  à la chtite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2008

Le grand Alibi de Pascal Bonitzer - 2008

Je confirme le message induit par l'affiche, Le grand Alibi a tout de la partie de Cluedo : morne, soporifique, et attendu. Bonitzer est décidément beaucoup plus intéressant quand il bosse pour Rivette que quand il se pique de faire ses propres films. Ici, il choisit d'adapter un roman d'Agatha Christie (on connaît plus excitant, déjà), et de s'amuser avec une galerie de personnages bien entendu tous suspects du meurtre. Du coup, il réunit plein de comédiens sympathiques, il écrit quelques lignes qui les relient tous d'une façon ou... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]