09 juillet 2016

La Dame et le Toréador (Bullfighter and the Lady) (1951) de Budd Boetticher

Boetticher, produit par John Wayne pour Republic Pictures (on part confiant), nous livre une bonne vieille histoire à l'ancienne dans le monde de la corrida : Robert Stack, un producteur ricain de passage au Mexique, va suivre une initiation dans les règles au taff de toréador. Volonté de se prouver qu'il peut le faire, excitation de se retrouver dans l'arène face à ces bestiaux (oui, après chacun son trip...) mais également désir de séduire la conchita Anita de la Vega interprétée avec grâce et caractère par la bien jolie Joy Page.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2016

Révolte au Mexique (Wings of the Hawk) de Budd Boetticher - 1953

Souvent, même les grands portent une sorte d'épine dans le pied, un film qu'ils auraient préféré oublier, voire ne pas faire. Je parierais que Wings of the Hawk est l'épine de Boetticher, tant on ne retrouve là-dedans rien de ce qui fait la grandeur du maître. Scénario chaotique et inconsistant, acteurs nullards, glamour dans les chaussettes, action réduite à la portion congrue, rien à relever de valable dans ce minuscule western de commande, si ce n'est qu'il fut réalisé en 3D. C'est même dommage de voir que, pour une fois que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2016

Le Tueur s'est évadé (The Killer is loose) (1956) de Budd Boetticher

  On fait avec l'ami Gols un concours de Boetticher (mouillé) : il prend les westerns, moi les noirs. Pour l'instant il mène aisément aux points. The Killer is loose, produit par United Artist, est un bon ptit film noir comme on les aime : une image signé Ballard qui tire vers le gris cendré, un détective avec du charisme (la masse Cotten), une femme avec des obus (Rhonda Fleming qui mettrait la honte à toute femme adepte du Wonderbra), un tueur au passé lourd : la guerre, les moqueries (surnommé "Foggy" par ses pairs à l'armée,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2016

L'Expédition du Fort King (Seminole) de Budd Boetticher - 1953

Plus forts que les Sioux, les Comanches ou même les Apaches, voici les Seminole, braves Indiens des marais qui vivaient pour l'instant en harmonie avec les Ricains blancs leurs voisins. Mais voici que l'Etat, représenté par le chef de Fort King, le Major Degan (j'en ai vues des enflures, mais alors celui-là les dépasse toutes) se met en tête de déplacer cette tribu dans une réserve, histoire de s'approprier les bons terrains qu'elle occupe pour l'instant. Les Peaux Rouges sont à moitié d'accord, on les comprend, et se mettent à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 mars 2016

Le Déserteur de Fort Alamo (The Man from the Alamo) de Budd Boetticher - 1953

On n'est pas dans les grands Boetticher avec Randolph Scott, non non, mais tout de même : voilà un bien beau western à la patine classique, dans lequel on reconnaît les tendances du bon Budd : mêler la grande Histoire américaine à un portrait tout en intimité, et infuser de la sensibilité au sein d'un genre considéré comme purement viril. Ça commence par de la fresque : on est en plein siège de Fort Alamo, avec les personnages historiques qu'on connaît depuis qu'on a vu l'ample film de John Wayne : Davy Crockett et Jim Bowie sont en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2012

Le Traître du Texas (Horizons West) (1952) de Budd Boetticher

L'ami Gols ayant été emballé par les westerns du gars Boetticher, c'est en toute confiance que j'abordai cet Horizons West qui bénéficie de la présence de Robert Ryan et de Rock Hudson. Bien m'en a pris puisque l'on a, sous les atours d'un western, une trame qui n'a rien à envier à celle d'un film noir : le retour de la guerre (celle de Sécession, of course) de deux frères : l'un (Hudson) qui n'aspire qu'au calme du ranch familial avec pôpa et môman, l'autre qui a les dents tellement longues qu'il en rayerait la selle de son cheval... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2011

La Chute d'un Caïd (The Rise and Fall of Legs Diamond) de Budd Boetticher - 1960

Encore une fois du monde aux manettes dans ce bon vieux film de mafieux au taquet : Boetticher range ses Stetson pour se consacrer aux guêtres et autres armes de poing, avec cette saga scorsesienne retraçant le parcours de Jack Diamond, petite frappe pleine d'ambition qui va devenir un des magnats de la pègre pendant la Prohibition. Plusieurs cordes à son arc : le culot d'abord, qui lui permet de défier ouvertement les parrains en place sur leur propre terrain ; l'invulnérabilité ensuite, puisqu'il se ramasse tour à tour une bonne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2011

Le Courrier de l'Or (Westbound) de Budd Boetticher - 1959

  Déception assez nette face à ce Boetticher-Scott-movie qui ne retrouve jamais la saveur des grands westerns passés (ou à venir, d’ailleurs) du duo. La faute à beaucoup de facteurs absents qui font toute la sève ordinaire de Boetticher : personnages secondaires fades, scénario sans intérêt, et pas même une petite pointe de plan décadré dont le gars a le secret quand il s’agit de prouver qu’il sait être autre chose qu’un simple fabricant de divertissement. Pas qu’on s’ennuie non plus complètement, non, mais il manque à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2011

Behind locked Doors (1948) de Budd Boetticher

L'ami Gols me tannant (c'est un plaisir, bien sûr, je me fais taquin ce matin) depuis quelques semaines avec les westerns de Budd Boetticher, je décidai enfin de découvrir le bonhomme à l'époque où il s'appelait Oscar (encore avant c'était même Oscar Jr, pas simple...). Disons-le tout haut, Budd est réac. Nan, je déconne, c'est juste un clin d'oeil à notre petite discussion intime sur Borzage (ainsi soit-il...). Behind Locked Doors, redevenons sérieux, est donc un "petit" film noir d'une durée d'à peine une heure qui se passe pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2011

A Feu et à Sang (The Cimarron Kid) de Budd Boetticher - 1952

Avant de découvrir l'épure avec ses films des années 57-60, Boetticher s'exerçait déjà à la simplicité de style avec ce western solide et tenu. Comme toujours, il sait s'entourer de toute une équipe de vieux briscards à qui on n'apprendra pas à faire la grimace, tant au scénario, infaillible, qu'à la lumière (très jolies ambiances nocturnes) ou à la musique, avec ce thème de générique hermannien qui n'est pas sans rappeler celui de North by Northwest. Hitchcock, tiens, pas mauvaise référence pour aborder cette histoire d'innocent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]