16 décembre 2007

Le Golem (Der Golem, wie er in die Welt kam) (1920) de Carl Boese et Paul Weneger

Voilà du pointu et du nécessaire avec ce petit joyau de l'expressionnisme allemand. Le Golem, le personnage, est un mélange de Chantal Goya pour la coiffure - mais avec une perruque en marbre -, d'une drag-queen pour les chaussures - des talons de ouf -, et d'un con de mime au niveau de l'expression. Utile quand on lui demande de faire le bon geste au bon moment, abruti et calme quand on lui donne une rose ou quand il voit un gamin, super vénère quand Uranus rentre dans le décan, le Golem est franchement un monstre bien fendard. ... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
  1