14 septembre 2008

Diva de Jean-Jacques Beineix - 1981

Rhôô que ça fait plaisir de revoir ce film mythique 25 ans après, surtout quand a priori on craint de tomber sur un truc complètement dépassé et ringard. C'est étrange, mais Diva n'a pas trop vieilli, malgré l'esthétique hyper-80's et les poses d'artiste maudit du bon vieux Beineix. Bien sûr, c'est souvent à la limite du ridicule, vu avec les yeux d'aujourd'hui : décors dignes d'un clip de Jean-Pierre Mader, musique au synthétiseur absolument inaudible, personnage de salaud interprété d'un bloc par Jacques Fabbri (qui est à lui seul... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2008

La Lune dans le Caniveau de Jean-Jacques Beineix - 1983

Ah voilà l'occasion de vérifier que les amours de jeunesse prennent quelques rides avec le temps. Sûrement trop ébloui par 37°2 le Matin, j'avais fait à l'époque de ce précédent opus beineixien un objet de vénération ne souffrant aucune réserve. Ca va, on peut se tromper. La Lune dans le Caniveau est proche de l'infâme. Mais il est intéressant en ce qu'il montre comment un cinéaste tout-puissant, à qui on laisse les coudées franches, peut se laisser totalement déborder par sa mégalomanie. Beineix joue donc au petit malin,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2006

37°2 le Matin de Jean-Jacques Beineix - 1986

De l’impact de 37°2 le matin sur nos humbles vies : conversation internationale concernant les 20 ans du film qui a forgé notre cinéphilie. On avait 15 ans, faut dire. Je me souviens… Shang : - De la musique de Gabriel Yared que je mettais constamment en musique de fond certains étés sur une plage de Contis. Gols : - Oui, un bon moyen de draguer, cette musique. -   De la scène où Zorg casse son balai en essayant de déplier le canapé, scène pendant laquelle je me suis définitivement identifié au personnage.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


  1