31 mars 2016

Paysage dans le brouillard (Τοπίο στην Ομίχλη) de Theo Angelopoulos - 1988

Pas à dire, le cinéma à l'ancienne du père Angelopoulos fonctionne encore diablement bien aujourd'hui. Je n'avais jamais vu Paysage dans le brouillard, et pourtant quelque chose d'immédiatement reconnaissable en émerge : un cinéma des années 80 qu'on appelait intello, où on sent la présence de producteurs lettrés et de techniciens diplômés, une période d'avant les caméras DV, une période de scénarios longuement mûris et retravaillés... sans jouer au vieux con, un cinéma de machine et de mise en scène qui s'est perdu avec les années... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juillet 2015

L'Éternité et Un Jour (Μια αιωνιότητα και μια μέρα) de Theo Angelópoulos - 1998

En hommage à l'histoire récente de la Grèce, entrée d'Angelópoulos dans ce blog. Il était temps : il faut reconnaître que Shang et moi on se renvoyait mutuellement la balle, peu pressés de se refrotter à ce cinéma compliqué, austère et pas franchement fun. On avait tort, gars Shang. La revoyure de ce grand moment de poésie fut un vrai plaisir d'esthète, et j'avais oublié la force de ce cinéma certes un peu passé, certes appartenant à une époque de "grands monstres" un peu ringarde, mais d'une maîtrise et d'une sensibilité absolues.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]