23 mars 2010

Adieu Gary de Nassim Amaouche - 2009

Voilà le genre de films irréprochables, auxquels on ne peut absolument rien reprocher, sauf peut-être de manquer un peu de cojones. Pour un premier film, c'est même remarquable de parvenir à une telle pudeur de sentiments, à une telle dentelle dans le regard. Amaouche marche sur les petits chemins modestes de la chronique sociale, avec ce que ça comporte de personnages attachants, de portraits doux-amers, de quotidien finement tracé, et réussit un vrai film d'atmosphère : petit village ouvrier abandonné à lui-même, avec son petit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1