15 avril 2009

Trois Femmes (Three Women) (1977) de Robert Altman

Suite à un réveil forcé, à l'aube, en raison de la présence, juste sous ma fenêtre, d'un gang de grand-mères sourdes, qui font leur tai-shi avec la musique à donf (la vente d'armes est interdite en Chine et c'est une bonne idée), c'est dans un état quasi léthargique que j'ai pu assister à ce film d'Altman; cela tombe finalement plutôt bien car l'ambiance de ce film hors-norme est relativement méditative... On suit le destin croisé de trois femmes, en marge de la société ricaine, malgré leur effort relatif pour s'y intégrer. Trois... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2007

John McCabe (McCabe & Mrs. Miller) (1971) de Robert Altman

Etonnant comme le Bob a le don de nous prendre à contre-pied. Le film a beau s'ouvrir sur une chanson à la coule de Léonard Cohen (qui signe une B.O. somptueuse), lorsque Warren Beatty, le McCabe, entre dans ce bouge pour jouer au poker, on se dit que cela va vite dégénérer, qu'on va pas tarder à voir les pistolets fumer... D'autant que son histoire le précède, il semblerait que "Pludgy" Mccabe soit le fameux assassin d'un type célèbre que personne certes ne remet vraiment, mais bon bref qu'il soit un vrai caïd... Il a beau... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2007

Le Privé (The Long Goodbye) (1973) de Robert Altman

Tout comme Hawks, Altman a bien compris que chez Raymond Chandler, ce n'est pas la trame qui compte, mais l'ambiance. The Long Goodbye est donc un film d'ambiance. Qui plus est réussi, puisque comme toujours, la mise en scène du bon Robert est magnifiquement élégante et raffinée, modeste et ingénieuse. Altman, c'est la classe. Le personnage principal (Philip Marlowe) est très joliment déssiné, touchant dans ses détails plus que dans ses actes : un paumé amoureux des chats, au flegme viril mais humain, qui fait les courses pour ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2007

Gosford Park de Robert Altman - 2001

Une nouvelle fois, on a affaire à de la très grande classe de la part de Bobby, un de ces films qui ne se la jouent pas avec de grands airs, mais dont on se rend bien compte qu'il a dû falloir une maîtrise impressionnante pour arriver à faire tenir ça debout. Comme dans la plupart des films "choraux" du gars, Gosford Park repose sur la profusion de personnages, leurs rapports, leurs liens. Ici, c'est une grande demeure anglaise qui est le lieu d'une réception huppée ; une vingtaine de personnages se croisent et se heurtent,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 août 2007

Beyond Therapy de Robert Altman - 1987

Quand Altman décide de ne pas s'y mettre, il ne s'y met pas. Beyond Therapy est très encombrant, tant on sent que le projet initial aurait pu être sympa et que le résultat est à deux doigts de la catastrophe. Le gars part du principe que tout le monde est barré sur cette pauvre Terre, que ce soient les patients ou leurs psys. Que dire d'autre, si ce n'est que c'est tout de même un peu court comme discours ? Ca pourrait être la base d'une histoire, mais le scénario s'arrête là, sans chercher à explorer d'autres pistes. Alors on se dit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2007

Kansas City de Robert Altman - 1995

Pour cette fois, le bon Robert a un peu de mal à passionner, tant ce Kansas City ennuie à tourner autour de multiples pots sans jamais en choisir un. Ni comédie (ce que semblerait indiquer le jeu de Jennifer Jason Leigh), ni satire politique (ce qu'induit le contexte du film, jour d'élections américaines), ni polar noir (on a pourtant droit à notre lot de chapeaux de feutre, de gangsters à guêtres et de pépées blondes), ni film de jazz (malgré les nombreux décrochages uniquement consacrés à la musique), ni critique sociale (bien que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mai 2007

Secret Honor (1984) de Robert Altman

Robert Nixon face à lui-même avec un micro et quatre écrans de contrôle comme témoin pour tenter de rétablir sa vérité et d'expliquer les raisons du scandale du Watergate. Grand numéro d'acteur  de Pilip Baker Hall qui grâce au montage virevoltant d'Altman donne l'impression d'être une super balle qui ne cesse de rebondir entre les quatre murs de son bureau; dans un langage souvent ordurier - Nixon semblait être célèbre pour son franc parler -, ne cessant de s'interrompre lui-même et de passer du coq à l'âne - avant de revenir au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2007

The Last Show (A Prairie Home Companion) de Robert Altman - 2006

Bon il est évident que le film d'Altman a forcément moins d'impact si on ne connaît point l'émission de radio, l'une des plus populaires de son temps, "A Home Prairie Companion" (d'où le titre anglais) - c'est mon cas. Des bonnes vieilles chansons folks de l'Amérique profonde chantées par des stars plus vieilles que chez Pascal Sevran (Mais non je sais bien que c'est pas possible, je vous taquine). Altman, qui a écrit le film avec l'animateur Garrison Keillor - GK - qui joue son propre rôle, met en scène le tout dernier show... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Company (The Company) de Robert Altman - 2003

Depuis quelques films, Altman a une tendance à lâcher un peu le scénario pour livrer plutôt des portraits, ou filmer des chroniques de milieux. Pourquoi pas, ça a donné parfois de très jolies choses, par exemple le parfait Short Cuts. Ici, cette option est poussée à son maximum : The Company est totalement dépourvu de trame, et on cherchera en vain, avec il faut l'avouer un peu de perplexité, le réel sujet du film. Qu'est-ce que Altman veut nous dire, qu'est-ce qu'il est en train de nous montrer ? Que le milieu de la danse est très... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2006

Streamers de Robert Altman - 1983

Voilà un petit film qui fleure bon les années 80, une petite chose modeste et démodée qui fait chaud au coeur. Comme toujours avec Altman, ça n'est pas un chef-d'oeuvre, mais c'est intelligent comme tout, discret et pro, artisanal et très bien maîtrisé. L'action se déroule en un lieu unique, un dortoir de régiment où une poignée de jeunes recrues attend le départ pour le Viet-Nam. Chacun, dans cette attente, va se révéler dans sa vraie nature, homo refoulé ou assumé, tortionnaire, grand sensible sous le cuirasse kaki, ou lâche... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1