12 août 2014

Men of Crisis : The Harvey Wallinger Story (1971) de Woddy Allen

Tout tout tout vous saurez tout sur le Woody - quant on parle d'intégrale à Shangols, on n'est pas des demi-molles - avec cette très sympathique pochade du gars Allen qui fut, vous ne le savez peut-être pas et maintenant vous le saurez, l'un des conseillers principal de Nixon, un homme de l'ombre comme on dit. 26 petites minutes de montage où l'on retrouve Woody interrogeant des personnalités lors du procès du McCarthisme, photographié aux côtés de Nixon ou encore donnant son avis sur des sujets aussi politiques que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2014

Blue Jasmine de Woody Allen - 2013

C'est bien à un petit miracle qu'on a droit en cette noble année : la cuvée 2013 de Woody est un grand film, adjectif que je ne lui avais pas collé depuis Celebrity. Oui, Blue Jasmine est de ce niveau-là, du haut niveau des "films en miroir" de Woody : Maudite Aphrodite, Hannah et ses Soeurs, Crimes et Délits, ... Comme dans ces chefs-d'oeuvre, on est sans cesse entre comédie raffinée et drame profond, entre rires et larmes quoi, grâce à cet habile tricotage entre deux mondes, entre deux atmosphères. Comme souvent chez Woody, on a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2012

To Rome with Love de Woody Allen - 2012

Charmante et mineure, c'est bien tout ce qu'on peut dire de la filmographie de Woody depuis une vingtaine d'années, et To Rome with Love, c'est ça aussi : charmant et mineur. C'est même peut-être un tout petit peu plus charmant et un tout petit peu moins mineur qu'à l'ordinaire, parce que le film est très élégant, doucement mélancolique et parfois presque profond, qu'on y retrouve Woody en acteur après des années d'absence, qu'il y a Ellen Page et "Volare" en bande-son, et que le charme tout en modestie de papy Allen s'y montre dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 octobre 2011

Minuit à Paris (Midnight in Paris) de Woody Allen - 2011

  Ça fait des années qu’on dit que Woody Allen, c’était mieux avant ; il était temps que le gars riposte. Et au lieu de riposter par un film moderne et novateur, il riposte avec la plus simple des armes : faire le même film que d’habitude, mais poussé jusque dans ses retranchements, faire une sorte de « Woody ++ », utiliser tous les clichés non seulement de son décor (Parisse, Grosse Parisse) mais de son propre cinéma. On reconnaît très exactement chaque plan de Midnight in Paris, on sait exactement quel va... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 août 2011

Tout le Monde dit I love you (Everyone Says I Love You) (1996) de Woody Allen

Je devais vraiment être dans une petite forme la première fois que j'ai découvert cet opus allénien... En le revoyant hier soir, j'ai été plié du début à la fin et charmé par ces nombreuses petites amourettes qui sillonnent le récit. Allen s'attaque à la fois au film choral et musical et c'est vrai que parfois cela part un peu dans tous les sens : au niveau chorégraphique (à l'hôpital) ou scénaristique (on ne cesse de tanguer d'un personnage à l'autre, Drew Barrymore, puis Woody, puis Gaby Hoffman (sa fille) puis Natalie Portman... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:34 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
02 mars 2011

Vous allez rencontrer un bel et sombre Inconnu (You will meet a Tall Dark Stranger) de Woody Allen - 2010

Franchement, vu le niveau fluctuant de la production allenienne récente, on aurait tort de faire la fine bouche devant ce film lumineux, frais, charmant et plutôt plus réussi que Whatever Works ou Vicky Cristina Barcelona par exemple. Non que You will meet a Tall Dark Stranger soit plus primordial que les oeuvrettes ci-dessus citées, hein, mais je ne sais pas : Woody y retrouve un charme, un plaisir des acteurs, un goût pour le film choral orchestré au millimètre, que l'on n'avait pas vus chez lui depuis longtemps. C'est là qu'on se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


30 mars 2010

Le Sortilège du Scorpion de Jade (The Curse of the Jade Scorpion) de Woody Allen - 2001

Woody a beau se démener comme un beau diable, The Curse of the Jade Scorpion est un signe de déréliction de la part du plus attachant des cinéastes. Poussif, laborieux, avec quand même ça et là quelques pointes de bonheur, c'est le sentiment qu'on a à la sortie de cette comédie pas déshonorante mais très nettement en-dessous des grands moments de légèreté qu'il a su nous donner jadis. Bien sûr que c'est techniquement du joli travail, on lui en voudrait du contraire : photo raffinée, ambiance des années 40 joliment et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2009

Whatever Works de Woody Allen - 2009

Si on considère que dorénavant chaque nouveau film est une parenthèse entre deux projets ambitieux (on attend le projet ambitieux depuis pas mal de temps), Whatever Works est à classer dans les parenthèses charmantes. J'aime assez que Woody revienne dans son cher New-York, sur des bases qu'il connaît par coeur (décors, dialogues, comédie sentimentale et jazz démodé), ça change un peu de ses voyages exotiques en Espagne ou en Angleterre et nous fait retrouver le bon vieux gars d'avant. Ce film n'apporte strictement rien de plus à la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2009

Escrocs mais Pas trop (Small Time Crooks) de Woody Allen - 2000

Pas grand-chose à raconter sur cette petite farce mignonette du gars Woody, qui passe le temps agréablement mais n'atteint jamais à plus que ça. Pour cette fois, Allen explore le monde des classes défavorisées, et endosse le rôle d'un crétin gentil, véritable looser rigolo embarquant avec lui une bande de bras cassés pour un braquage improbable. La première demi-heure est la meilleure, qui montre les laborieuses entourloupes de ces cousins du Pigeon de Monicelli creuser des tunnels ou se comparer à Bogart : c'est enlevé, les répliques... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2009

Comédie Erotique d'une Nuit d'été (A Midsummer Night's Sex Comedy) de Woody Allen - 1982

Le titre laisse augurer un film 100% Woody, qui mèlerait Tchekhov, Shakespeare et Bergman ; eh bien c'est ça, mais malheureusement c'est aussi un film du coup un peu privé de fil conducteur, qui nous fait passer agréablement par plein de styles différents sans vraiment parvenir à trouver le sien propre. Tout est charmant pourtant là-dedans, depuis la photo désuette jusqu'aux acteurs, depuis les petits dialogues fins jusqu'à la romantique musique de Mendelssohn. Woody trouble subtilement sa comédie de drame bourgeois, ou peut-être... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2  3  4  5    Fin »