05 décembre 2014

El Perdido (The last Sunset) (1961) de Robert Aldrich

Robert Aldrich nous amène à la frontière entre le Mexique et les States, à la frontière entre le Bien et le Mal, à la frontière entre l’amour et l’inceste (rien de moins que cela…). C’est un western, sur le principe, comme on les aime, un bon vieux road movie avec troupeaux de bêtes qui soulèvent de la poussière, histoire initiatique et voie rédemptrice (ou pas)… Au départ, on ne peut pas dire que Dorothy Malone manque d’attention : il y a son mari, alcoolo aux yeux vitreux (l’excellent Joseph Cotten), il y a un ex, violent... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2014

Alerte à Singapour (World for Ransom) (1954) de Robert Aldrich

Un ptit film noir avec aux manettes un Robert Aldrich tout débutant. C'est Dan Duryea (au pays des durians - sorry…) qui est en charge du premier rôle donc l'ensemble ne peut pas être totalement mauvais... Il ne casse pas non plus forcément des briques mais on reste tout du moins dans la bonne vieille tradition du noir : une ambiance moite et nocturne (c'est Singapour qui accueille), un Duryea pris pour cible de tous les côtés (menacé par les personnes qui "l'emploie", tabassé par les personnes sur lesquelles il enquête, manipulé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2007

Le Grand Couteau (The Big Knife) (1955) de Robert Aldrich

Robert Aldrich n'y va pas avec le dos de la cuillère (ben non puisque c'est un couteau) pour saper les bases du monde impitoyable d'Hollywood (produit par Aldrich lui-même mais distribué par United Artists cela dit). Charles Castle (Jack Palance, super costaud à cette époque, qui cultive une étrange ressemblance avec Richard Virenque et parfois la naïveté...) est un homme qui "s'est fait acheter ses rêves" - en gros il s'est vendu au grand studio pour faire des films de daube - "mais qui ne les a pas oubliés" -... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2006

Vera Cruz (1954) de Robert Aldrich

Un duel au sommet entre Lancaster, l'homme aux dents les plus blanches d'Hollywood, et Cooper, l'éternel jeune premier, même à 53 ans. Deux hommes, deux femmes (une jeune beauté espagnole, Sara Montiel, aucun lien de parenté, et une Française, Denise Darcel, pas restée dans les annales) et un coffre plein d'or dans un carrosse.                                         Etrange amitié que celle entre les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2006

En Quatrième vitesse (Kiss me deadly) (1955) de Robert Aldrich

Un film noir avec une fin de science-fiction c'est pas commun, certes. Ca commence de façon éblouissante: la caméra suit la course de jambes nues sur l'asphalte noir, une jeune femme en imper cherche désesperément à stopper une voiture, un bolide de sport stoppe furieusement, un barrage de police est dressé pour rechercher une femme qui s'est enfuie d'un hôpital psychiatrique... Elle a du bol, elle est tombée sur Mike Hammer -en plus, il n'a pas la moustache- il perce le barrage en la faisant passer pour sa femme. Elle sera tout de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1