vlcsnap-2022-06-30-08h17m00s524

vlcsnap-2022-06-30-08h17m25s963

vlcsnap-2022-06-30-08h18m06s318

Ah quand même, c'était une autre époque, ça c'était de l'aventure, du rallye automobile, de la découverte, de la rencontre, de la surprise... On a qu'un mot qu'on ne pensait jamais dire : merci, merci Mr Citroën pour nous offrir un tel périple imagé. Quelle véritable folie tout de même que de rallier Beyrouth à Pékin en voitures à chenille en passant, attention les yeux, par l'Himalaya... Deux équipes partent chacune de leur côté en espérant faire la jonction de l'autre côté des montagnes himalayesques... Mais alors que l'ascension des sommets montagneux prend du temps, l'autre partie de la troupe partie de Pékin se fait prendre en otage à Urumqi dans la région du Xinjiang... Faut dire que côté chinois c'est une sacrée pagaille en ce début des années 30, entre des potentats locaux qui font régner leur loi et la guerre du côté de Shanghai... En un mot comme en cent, ce périple, déjà rendu difficile par les conditions géographiques et climatiques, se complexifie avec la dimension politique et sociale... Mais les Citroën et les membres d'équipage (dont une poignée d'artistes) sont pugnaces.

vlcsnap-2022-06-30-08h18m39s851

vlcsnap-2022-06-30-08h19m29s253

vlcsnap-2022-06-30-08h21m06s522

vlcsnap-2022-06-30-08h20m41s260

La version entre mes mains souffre du passage du temps mais cela ne nous rend que plus sensible l'aspect incroyable de ces images. Des peuples, on en traverse, et des coutumes on en découvre des vertes et des pas mûres : entre ces danseurs fous qui vrillent sur eux-mêmes comme des perceuses échevelées, ces joueur de polo ou encore ces tribus un rien plus joueuses qui s'amusent, à cheval, à se piquer un mouton (on lui a préalablement coupé la tête mais on l'imagine souffrir quand même tant le jeu est rugueux), on ne peut pas dire qu'on n'en prend pas plein les yeux... Après un voyage pour le moins contrasté, animé par ces différents peuples, entre le Liban et le pied de l'Himalaya, on entre dans une autre dimension : le passage de l'Himalaya est du délire et cette caravane interminable de chameaux dans la neige a franchement fière allure (même Hannibal avec ses éléphants pourrait presque aller se rhabiller)... La traversée côté asiatique, de la Chine et de la Mongolie, offrira également des petits moments magiques (on a beau dire, qu'est-ce qui est plus beau qu'une yourte en poil de zébu ?) et autres moments de folie (la traversée de ce fleuve glacée avec des bateaux de fortune transportant les voitures, ce n'est pas rien). La croisière jaune nous offre, disons-le, en bout de course, une vision de la Chine en cette première partie du XXème siècle à la fois assez bordélique et débordante d'énergie... On comprend qu'après cela, le chef de l'expédition a, dans la foulée, fini par rendre l'âme... Le retour en passant par l'Indochine nous donne encore notre petit lot d'images exotiques et on se dit bordel de diou qu'en ce temps-là on aurait pas hésité à passer le permis pour se faire un tel trip. Un doc sauvage et beau au montage un peu abrupt (et aux images un peu passées : à quand une restauration digne de ce nom ?) mais définitivement dépaysant - tintintin.

vlcsnap-2022-06-30-08h22m55s519

vlcsnap-2022-06-30-08h23m21s367

vlcsnap-2022-06-30-08h25m08s288