vlcsnap-2022-05-05-14h05m54s372

Elle est jamais à court d'idées, cette nouvelle vague tchèque... pour critiquer le régime communiste... Il suffit de placer l'action de ce film à l'époque nazie, de prendre un héros juif et hop le tour est joué... Mais personne n'est dupe, hein, personne... Il est ici question, en particulier, d'un immeuble bondé sous surveillance d'un certain Fanta... Un jour, un homme blessé, un opposant politique devine-t-on, est recueilli par certains des locataires qui ne trouvent rien de mieux que d'appeler notre héros (le Dr Braun qui n'a plus le droit d'exercer) à la rescousse. Il soigne le patient sur un sofa, se voit chargé de trouver de la morphine pour lui... avant que l'immeuble soit le lieu d'une descente de police... Le blessé est caché (chez le docteur Braun, la bonne poire...) mais il est possible que le rat Fanta, témoin de la chose, finisse par le dénoncer...

vlcsnap-2022-05-05-14h06m28s749

vlcsnap-2022-05-05-14h07m39s586

On est dans un monde kafkaïen, définitivement, dès les premières images (les pendules, les pianos, les divers objets confisqués et regroupés ; ces bureaux de fonctionnaires à touche-touche à la Brazil ; ces rues surveillées où les camions de déménagement sont légion...) et l'on sent que l'atmosphère n'est pas à la rigolade... Notre petit barbu, le Dr Braun, semble vouloir se faire oublier au milieu de toute cette agitation... En pure perte, puisqu'il va se retrouver au centre des dénonciations pour cette assistance à personne en danger et au centre de le surveillance de la police... Brynych (toutes les semaines, on vous en sort des réalisateurs...) tricote une ambiance très anxiogène, aussi bien dans cet immeuble où s'agitent de curieux locataires (histoires d'adultère, vieilles personnes à moitié dérangées...) qu'à l'extérieur : cette vision de la bourgeoisie s'amusant et picolant et dansant (et s'immobilisant comme déjà morte...) fait franchement peur, au moins autant que cet asile dans lequel se retrouve par hasard le docteur Braun et où il risque sur un malentendu d'être à son tour interné... Oui, ce monde file un mauvais coton, tout le monde semble suspicieux du voisin et le gars Fanta, avec ses lunettes à doubler foyer incarne à la perfection un Big Brother qui ne laisse rien passer... Toute la société, quand on prend un peu de recul, semble être touchée par un véritable petit grain de folie et ce pauvre Braun semble devoir payer le prix fort pour sa gentillesse et sa disponibilité... Brynych nous livre un film noir (parfait noir et blanc d'ailleurs) où l'on sent progressivement le piège se refermer sur notre héros, sûrement trop brave dans ce monde de faux-cul. Beau film paranoïaque.

vlcsnap-2022-05-05-14h08m34s055