9782355848377,0-7580473Les auteurs américains ne cessent de revenir fouiller les plaies de leur pays, celles-ci prenant souvent l'aspect de serial-killers déments qui assassinent des jeunes filles, sortes de croquemitaines insaisissables représentant à merveille les névroses d'un pays qui laisse ses losers de côté. Non que ceux-ci ne puissent sévir ailleurs, mais disons que l'Amérique est un terreau fertile à leur épanouissement, puisque son obsession du succès et de la réussite sociale peut vous briser une âme comme de rien. Callahan nous en a déniché un beau spécimen ici : arrêté presque par hasard dans le cadre d'une enquête sur la disparition d'une jeune femme, le maléfique Israel Keyes va peu à peu dévoiler ses cartes et s'avérer être un des pires monstres que le pays ait comptés dans ses rangs. Tout démarre donc de l'enlèvement, à Anchorage, trou du cul du monde à la limite de l'Alaska, de Samantha, jeune serveuse sans histoire et sans ennemi ; les flics butent sur l'absence totale de pistes (et, il faut le dire, sur une certaine incompétence due entre autres au manque de communication entre les services, aux ambitions de quelques gradés, et au manque d'habitude de cette région en matière de crime). Puis finissent par arrêter un type sans casier judiciaire, sans envergure, sans histoire... du moins en apparence. Au gré de ses interrogatoires, l'homme va dévoiler peu à peu des abîmes de turpitude, et entamer un jeu de chat et de souris avec le FBI, lâchant quand il le souhaite quelques indices pouvant laisser à penser que, peut-être, cette autre disparition-là... Car Keyes va s'avérer être un monstre froid, assassinant ses victimes au hasard, semant ses enquêteurs à travers une quinzaine d’États, frappant à n'importe quel moment, et s'organisant de façon maniaque pour ne laisser aucune trace de ses forfaits ; pas même des corps. Un être très intelligent, machiavélique, mais guidé par sa pulsion de mort, seule chose qui l'excite.

Façon enquête, Callahan suit deux pistes : d'abord celle d'une critique du système policier américain, son amateurisme, son jeu opaque de pouvoir, ses aberrations, qui ont conduit Keyes à assassiner pendant des années nombre de victimes sans jamais avoir été inquiété ; ensuite une tentative de compréhension du Mal Absolu que représente ce tueur : qui est-il ? comment expliquer ses pulsions ? faut-il aller chercher dans son enfance (une éducation rigoriste et sectaire) les fondements de ses morbides pulsions ? comment un être aussi malin peut-il en venir sans aucune trace de culpabilité à enlever, violer, décimer, découper en tranches (et parfois re-violer ensuite...) tous ces gens ? Le fait est : le personnage est fascinant, de ce genre de fascination qu'on a devant Hannibal Lecter (principal modèle de Keyes), et sa manière de penser à tout pour éloigner les soupçons de ses poursuivants est formidable. Callahan relève précisément les procès verbaux de ses interrogatoires, et révèle la manipulation à laquelle se livre notre homme face aux flics terrifiés par cet être insondable. Pour peu que vous ayez un petit côté voyeur, vous adorerez découvrir ce monstre extraordinaire. Dommage que les investigations de Callahan s'arrêtent un peu tôt, qu'elle ne cherche pas à prolonger son enquête d'elle-même, qu'elle se contente de ce relevé des faits, sans tenter d'en savoir plus. On se retrouve au bout du livre face à un mystère tout aussi profond qu'au début. Quoi qu'il en soit, le livre est fascinant et d'une rigueur impeccable. Peut-être pas le cadeau de Noël idéal pour mamy, mais une bible pour tout tueur en série en devenir.