vlcsnap-2020-05-13-18h52m31s535

Petit passage par le western de série B, voire C, avec cette œuvre heureusement très courte de Sherman toute à la gloire des "3 mousquetaires" (eh oui, c'est une série de films, je crois que je passerai mon tour pour les autres) que sont Max Terhune (!!), Ray Corrigan (!) et John Wayne (Ah ben oui, on le connaît celui-là). Nos trois gaziers sont appelés en renfort pour résoudre une sombre affaire de vols de bestiaux. Faut dire que les voleurs sont plutôt futés et discrets vu qu'ils mettent les bœufs dans des camions remorques de 12 mètres - un truc (un truck, même, oserais-je) qui passe facilement inaperçu en pleine campagne. Mais les trois mousquetaires qui pourraient résoudre l'affaire en 2 secondes sont partisans de la méthode dite compliquée : falsification d'identité (Wayne se fait passer pour un tueur pour mieux infiltrer les bandits : malin !), mensonges (les deux autres mousquetaires se font passer pour morts : malin !), faux combats sous les yeux des truands (deux mousquetaires se mettent sur la gueule : une mascarade - l'image est en plus accélérée, une horreur)... Et j'en passe : il faut tenir 55 minutes avec un scénar qui tient sur trois lignes, c’est pas toujours évident. On aura droit tout de même à quelques cavalcades à cheval de toute beauté, mais c'est bien maigre et plutôt pauvre au niveau de la satisfaction purement visuelle.

vlcsnap-2020-05-13-18h53m24s495

vlcsnap-2020-05-13-18h52m53s024

Comme on s'embête un poil, on passe plus de temps à remarquer des choses un peu triviales : notamment la tenue vestimentaire de Wayne quand il se la joue décontracté, voire old sport : un pantalon taille XXXL avec un sweat-shirt taille S. C'est parfaitement ridicule, ce qui ne l'empêche pas, le bougre, d'attirer l'attention de la (charmante) gorette de service, la brunette Lorna Gray (même si c'est pas lui qui, au final, mariera la gueuse). Il y a également une autre donzelle (en charge de l'aspect disons "comique") avec un tour de poitrine situé au niveau de la taille - c'est pas franchement courant et surement un peu gênant. Bref, on s'emmerde, et on devient un peu caustique. Wayne, ce héros encore si jeune et si souple, nous gratifiera tout de même sur le tard d'une cascade (l'escalade d'un camion lancé à toute blinde sur fond vert : un Indiana Jones d’avant-garde) qui prouve qu'il est prêt (c'est moi, où il est taillé comme une arbalète à l'époque ?) à jouer les grands aventuriers ! Sherman a encore frappé...

vlcsnap-2020-05-13-18h54m25s002

 Go west here