vlcsnap-2019-11-13-11h03m13s862

On a du mal à comprendre comment Chantal Akerman a pu se tirer une balle tant ses films respirent la joie de vivre, le fun, l'éclate. Je plaisante. News from Home est un film concept dont elle a le secret : poser sa caméra à New-York (des vues filmées par une certaine Babette Mangolte – Akerman n'avait pas le temps, elle avait piscine) et choisir les endroits les moins sympas possibles et les moins attractifs (rues désertées, quartiers glauques et bien sûr privilégier le métro avec ces trames qui s'enchaînent et ces gens qui font la gueule - même quand ils regardent la caméra (beaucoup aimé le gros type en jaune qui se barre comme si la caméra dérangeait son intimité... dans le métro) ; sur ces plans qui durent forcément des plombes, mettre en off les lettres que reçoit Akerman de sa reum... Des lettres de parents classiques, qui parlent plus de la pluie que du beau temps, qui dit ohlala tu nous manques, tu reviens quand, enfin tu as raison de faire ta vie, de t'être barrée, je veux surtout pas être égoïste, tu reviens quand, voilà 20 balles, tu as bien reçu les autres 20 balles, tu m'as pas dit si tu avais bien reçu les autres 20 balles, tiens Paulette a quitté Roger sinon... Akerman a le don pour lire ces lettres d'une voie morne, couverte parfois par les bruits de la rue (j'ai d'ailleurs laissé les sous-titres en anglais pour ne pas en perdre une miette...).

vlcsnap-2019-11-13-11h02m57s384

Alors, là, oui, pour éprouver la texture du temps, de l'éloignement (cette vie quotidienne new-yorkaise fout résolument le cafard, on se croirait en Sibérie s'il y avait du ciment), du dépaysement, de la petite pointe de nostalgie, on est dedans... Mais fusil, ces 90 minutes paraissent aussi longues que le temps de gestation d'un éléphant. Alors, c'est vrai que si on sommeille, au pire, on loupe une trame (on peut toujours prendre la suivante), on manque une lettre (mais comme elles sont interchangeables ce n'est pas non plus dramatique). Pas grave en soi, donc. Un film à voir l'esprit à peine branché pour ne pas être trop affecté par toute la chienlit de la chose mais pour être capable, tout de même, de pouvoir en parler ensuite, la tête haute : ouais, j'ai vu News from Home de Chantal Akerman, jusqu'au bout (on voit même les fameuses tours jumelles encore debout, ouais) et après j'ai pris dix rails de coke pour ne pas sombrer à jamais. Ah oui, le concept est fort, c'est la seule réalisatrice à ma connaissance qui peut se permettre ce genre de chose et qui se l'est permise... Unique, hein, comme on dit d'un film qu'on veut voir qu'une fois. Un film qui booste le moral, comme on dit chez nous, à éviter un soir de pluie de novembre à Clermont-Ferrand toutefois.

vlcsnap-2019-11-13-11h01m23s440