vlcsnap-2019-10-09-15h53m07s344

C'est reposant et finalement assez troublant le cinéma de Chantal Akerman (il ne se passe qu'un seul truc en dix minutes : une femme mange une pomme, eh bien sur IMDB ces cons de commentateurs "critiques" ont confondu la pomme avec une orange - c'est étrange, non ?). On est ici dans la pure technicité avec un plan qui influencera (sans même l'avoir vu), une trentaine d'année plus tard, le brillant B. R. pour le culte Chut(e) : trois pano de 360 degré, autour d'un lit... La première question que tout le monde se pose est "le mouvement sera-t-il interrompu ?" (la réponse est OUI, le pano revenant sur llui-même au troisième tour pour se concentrer sur le lit) et la seconde "qu'adviendra-t-il de la femme après avoir fini la pomme ?" (c'est moi qui mets le suspense là où personne n'a encore osé le faire) : la femme sera-t-elle chassée de son lit paradisiaque (eh oui, qui dit "pomme"... cela, forcément, marche moins bien avec une orange) ou restera-t-elle confortablement dans ses draps ? (comme si finalement c'était une connerie cette histoire originelle de femme croqueuse de pomme). La tension est franchement insoutenable, heureusement que notre Akerman n'est pas du genre à tomber dans le film d'action à tout crin. Tout est bien qui finira bien, je vous rassure. Et l'on se dit qu'il n'y a décidément qu'elle pour oser nous faire tourner la tête devant si peu de chose. On continuera de vous donner des news (from home, en particulier) de la dame disparue.