9782081485129Petit opuscule de Marie Ndiaye qui tente de nous faire connaître la chanteuse d'origine cubaine Maria Martinez qui eut du succès en son temps, en France notamment (soutenue notamment par Théophile et photographiée vaillamment par Nadar) mais aussi ses détracteurs (des "critiques" de journaux nous montrent à l'œuvre quelques jolis morceaux de bravoure du racisme ordinaire). Ndiaye, confie-t-elle, ne parvient pas à écrire sur cette grande dame, par manque de connaissance historique ou tout simplement par manque d'inspiration... Une personne, également chanteuse, la contacte, et Ndiaye, bouleversée par cette inconnue qui s'inspire justement de Martinez, tente de créer des liens, des parallèles entre les deux... Comme si elle pensait avoir enfin trouvé un "canal" entre le présent et le passé, un canal qui se referme rapidement (la chanteuse inconnue ne donne soudainement plus de nouvelle) comme ce petit livre timide, apparemment un livre de commande du Musée d'Orsay (apparemment). Un hommage, en un sens, même si Ndiaye reconnait ici un certain aveu d'échec pour tenter de faire revivre, de rendre littérairement vivante, cette "figure" oubliée. Bien. Une écriture toujours aussi délicieuse et précise de l'écrivaine, même si ici l'œuvrette a des allures de simple mise en bouche - on se couche en tout cas moins bête quant à l'existence de Maria Martinez... Déjà ça.