vlcsnap-error966

Il est bon parfois de se laisser aller à ces douces romances adultérines pré-code... Parce que c'était lui (Colin Clive as Christopher Strong, so... strong mais guère plus sexy qu’un haltère), parce que c'était elle (Katharine Hepburn, 26 ans qui pète le feu (ce n’est que son second film) et ose des costumes que personne, heureusement, n'avait osé porter). Oh ben l'histoire tient sur l'aile d'un petit avion : il est strong et fidèle, elle est jeune et vierge : ils n'ont jamais pu se croiser car elle passe son temps dans les airs, battant record sur record ; quand leur regard se croise dans la séquence d'ouverture, on sent le coup de foudre malgré eux... Il n'est pourtant pas du genre à laisser tomber femme et enfant, elle n'est pourtant pas du genre à avoir un coeur d'artichaut. Amour fatal... et tragédie.

vlcsnap-error515

Parce que l'on garde un coeur de midinette, on aime ces premières rencontres où l'on voit un petit éclat briller dans l'oeil de chacun... Ah la première fois qu'elle met son costume de papillon en papier cadeau (c'est tellement ridicule que cela en devient diablement sexy), ah le premier bal où ils se retrouvent et dansent collé-serré, ah la toute première fois qu'il la raccompagne, en bateau, à Cannes, et que leurs bouches se... Bon, on est fleur bleu (ou en manque, c'est souvent pareil) et c'est croquignolesque... un peu falot aussi, certes... D'autant qu'en dehors de ce petit coup de foudre (Hepburn a résolument en ce temps-là un sourire qui tue), c'est reconnaissons-le un peu gnan-gnan... A l'image de ce petit couple (la fille de Strong et son amant) qui devient si rapidement conservateur... ou de la femme de Strong triste comme un bonnet de nuit... Et puis, ces retrouvailles à chaque fois enfiévrées entre Hepburn et Strong vont tourner un peu court tant le Christopher s'avère finalement peu rock'n'roll... D'abord il lui interdit de vivre sa passion (il lui coupe les ailes en quelque sorte alors que deux minutes avant il lui avait promis de la laisser libre) et ensuite il préfère passer une petite soirée mortelle avec sa petite famille plutôt qu’être au côté de cette amante de feu qui devait en plus lui annoncer... Bref, ça tourne court, un peu comme la mise en scène guère extravagante dirons-nous. Les fans invétérés de la Katharine devrait y trouver leur compte ainsi que ceux au coeur un peu chamallow (le mien est hors compète actuellement). Un ptit film pré-code, quoi, pour un samedi soir nostalgique et doucereusement romantique...

vlcsnap-error723