AnnieOakley1935

Eh ben voilà ! On cherchait le film fun et honnête sur Buffalo Bill, c'est George Stevens qui nous le sert, dans ce petit western très mignon de derrière les fagots. Entre l'austérité d'Eric Vuillard et les mensonges de Wellman, le bougre nous trousse une comédie enlevée, pétaradante, pleine d'aventures, de glamour et d'humour pour petits et grands. Surtout pour petits, c'est vrai, tant le monde ici déployé envoie sa part de calme, luxe et volupté : tout le monde est gentil, tous les problèmes qu'on peut y rencontrer sont aussi graves qu'une averse d'été, et ne seraient quelques moments d'adversité qui surprennent ça et là nos personnages, on aurait droit à un vrai film pour enfants sages. Mais on s'en moque : tel quel le film est joli comme un coeur, et se déguste avec un BN à portée de main et un verre de lait préparé par maman. Il s'agit donc, on l'aura compris, d'une tentative de portrait de Buffalo Bill, son célèbre show et ses figurants célèbres, et notamment d'une de ses artistes, Annie Oakley, as de la gâchette et tombeuse de ces messieurs. C'est la mutine Barbara Stanwick qui s'y colle, et son petit air innocent fait la plus grande part de son personnage : elle est craquante et marrante comme tout dans ce rôle de brave fille de la campagne qui s'émancipe, tombe les hommes et devient la véritable star du Wild West Show.

la-gloire-du-cirque-barbara-stanwyck

Autour d'elle, les hommes sont eux aussi parfaits : il y a le caractère très intéressant de Toby, jeune fat à grosse tête, qui évolue au fur et à mesure du film vers une ambiguïté réjouissante (ses crâneries ne sont en fait qu'un jeu pour faire le spectacle, et il se révèle amoureux fou à notre grande joie) ; il y a le vieux beau jaloux mais élégant, Melvyn Douglas, très beau personnage tout en renoncement et en classe ; il y a Buffalo Bill, regardé comme une légende un peu dépassée, un peu ringarde mais très sincère ; et il y a même le vieux Sitting Bull, complètement con comme tous les Indiens mais assez rigolo : figé sur ses habitudes, mais sachant rire parfois de la terreur qu'il inspire. L'histoire de l'Ouest semble être réunie dans ce spectacle pour un tour de piste à la fois taquin et respectueux, coloré à mort (alors que le film est en noir et blanc), comme si la grande époque meurtrière et guerrière était derrière nous et qu'il ne restait aujourd'hui que des motifs glamour et drôles de westerns : des Indiens pas dangereux, des cow-boys qui tirent sur des pièces de monnaie, des cavalcades inutiles... Le show de Buffalo Bill est très bien rendu, on en prend plein les mirettes, et on a même droit, discrètement, par ci par là, à quelques touches d'insolence, notamment quand Buffalo Bill annonce : "et maintenant voici les soldats des Etats-Unis d'Amérique", et que Sitting Bull débarque à fond de train aux commandes de sa diligence. Bref, du vrai plaisir sans façon, un vrai beau film joyeux et rigolo comme on n'en fait plus.

vlcsnap-2017-11-12-18h15m34s824

vlcsnap-2017-11-12-18h15m38s409

vlcsnap-2017-11-12-18h15m53s959

Go West here