9782081393264,0-4317478Bien sûr qu'il y a 550 livres à la rentrée littéraire, si on compte aussi les trucs écrits en 15 jours. C'est l'effet que donne ce roman totalement inutile qui vient prendre une place dans les rayons des librairies et c'est tout. Le qualificatif de léger n'est pas honteux, mais Bénech est au-delà du léger, ce qui le fait tomber peu à peu dans l'insignifiance totale. Bon : un jeune gars est engagé comme détective privé amateur par une copine. Sa mission : découvrir si le nouvel amant de celle-ci est un assassin, comme le mentionnent ses commentateurs sur Facebook, ou si tout ça est une bonne blague rigolote, hihihi. Avant d'engager la filature, le gars se laisse conter les mille et uns hasards et coïncidences opérés par l'amoureux en question pour rencontrer sa belle, utilisant les réseaux sociaux comme un terrain de jeu sentimental. Au début, on rigole un petit peu devant ce côté "club des cinq" 2.0, on s'amuse à découvrir comment le gars utilise son GPS associé à Tinder et recoupé par Facebook pour arriver à ses fins, et on se dit que Bénech a trouvé le ton juste pour traiter de la légèreté de ces programmes internet, qui peuvent de temps en temps prendre des aspects sérieux et capitaux. L'amusement dure quelques pages. Dès qu'on comprend que le gars n'ira pas plus loin que ça, que c'est là le but ultime de son bouquin, qu'il n'a à raconter rien d'autre que des conversations insipides sur Skype et des coups de théâtre convenus, on se met à souffrir. La platitude de ce qui nous est raconté est en effet effarante, et on se demande bien quel est le but du roman, quelle est sa motivation : si c'est juste pour nous raconter à la récré les petits trucs rigolos qu'il a fait la veille sur internet, on se dit que c'est plutôt pour les histoires du Père castor ; si c'est plus profond que ça, franchement, on n'a rien vu passer. Pour corser le tout, le gars parsème son texte de photos sensées le rendre plus concret, voulant certainement par là montrer qu'on est maintenant autant dans l'ère du visuel que dans celle de l'écrit. Mais là aussi, on est atterré par le peu d'intérêt de ces images, plus destinées semble-t-il à placer ses potes dans son livre, hihihihi trop rigolo, qu'à donner un quelconque sens à l'ensemble. Voilà un livre qui va tranquillement prendre la poussière sur vos rayons, puis s'éteindre sans avoir laissé aucune trace nulle part...