9782253164180,0-3032883Un polar original que ce petit bouquin qui aborde de nouvelles façons de faire monter le suspense. Bouysse s'intéresse plus aux atmosphères qu'à sa trame, nonobstant bien montée, et on lui en sait gré tant son contexte est fort et original : on est au fin fond de la Lozère, vers Le Pont-de-Montvert, dans un hameau constitué de deux fermes. Dans l'une vit Gus, véritable sauvage misanthrope et solitaire, ermite aux habitudes enfoncées depuis trop longtemps pour changer quoi que ce soit ; il vit avec son chien, dans la succession toujours identique des jours, et seule la mort de l'Abbé Pierre, au début du roman, met un peu de nouveauté dans sa vie. Dans l'autre ferme, Abel, tout aussi vieux garçon, avec lequel il a bien fallu apprendre à vivre : on boit des coups, on discute métier, point. Mais depuis quelques jours rien ne va plus : Abel a changé, devient inquiétant, et un groupe d'évangélistes rôde autour des fermes tels des vautours ; peu à peu, Gus va plonger dans l'horreur et va bien être obligé de mener ce qu'on appelle une enquête sur son voisin...

Trame noire en milieu rural. Sur les traces de Profils Paysans de Depardon, Bouysse réussit avec force son portrait de personnage asocial et solitaire, et c'est là tout le talent du bazar : arriver à rendre attachant un personnage antipathique, nous le rendre précieux et rassurant. Gus semble bien être le dernier être sensé sur cette terre, et on s'accroche à sa petite vie et à ses pensées comme à une planche de salut. Tout se dérègle autour de lui, mais Bouysse prend le temps d'enregistrer les petites pulsations de la campagne, les habitudes, les dialogues concrets et secrets entre les deux hommes. Côté trame, c'est moins bon, on tombe carrément dans le grand-guignol, mais ça n'arrive que dans le dernier quart du bouquin, too much, mal mené. Avant ça, on aura plongé dans une vraie atmosphère tellement rurale qu'elle en devient presque gothique, réaliste et prenante, et on aura suivi un mystère de plus en plus inquiétant. Et puis la Lozère n'a pas souvent les honneurs de la bonne littérature de genre ; respects, donc.